Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

grève

  • Commencer une journée de grève avec The Clash

    Le groupe favori de Matthieu Pigasse, The Clash, en posture de combat: Clampdown. Un extrait du légendaire London Calling, dont les paroles donnent la pêche au moment où le manifestant affûte ses Nike pour battre le pavé entre République ou Nation, où l'usager tente d'entrer dans une rare rame de métro bondée, où le banquier devrait réécouter Clash... 

    "No man born with a living soul
    Can be working for the clampdown
    Kick over the wall 'cause government's to fall
    How can you refuse it?
    Let fury have the hour, anger can be power
    D'you know that you can use it?"

     

    (Merci à Olivier L. pour m'avoir remis en mémoire ces quelques vers)

    Enjoy!

    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Grève

     

    Moi aussi je peux faire grève. Tiens, aujourd'hui, grève du blog. A la japonaise. J'ai mis un bandeau de samouraï autour de mon front. Non, mais! Faut pas déconner! Je suis mentalement en grève, j'ai mis mon cerveau en repos forcé. J'irais bien manifester, mais, à cause de la grève des transports, il faudrait que j'y aille à pieds. Pas commode. En scooter? Pas mieux, le périmètre de sécurité est top vaste, je ne pourrai jamais passer. Je me garerai loin. Double peine au programme, marche à pied pour aller à la manif, marche à pied pendant la manif. Fait ch...

    En plus les prévisions météo ne sont pas excellentes. La pluie n'est pas l'amie du manifestant. Elle délave les banderoles, emplit les vuvuzelas et détrempe le stand merguez. Elle rend cette belle journée d'action, cette après-midi de sport, de détente et de convivialité un peu moins belle. Car défiler sous le soleil, ça a de la gueule. Je l'ai fait. En 84, certes. Boulevard du Roi à Versailles, certes. Mais c'était sympa. Ca sentait plus le Guerlain que la saucisse grillée. Et le Chanoine Guiberteau avait une faconde qui valait bien celle de Bernard Thibault. J'étais quand même de gôche, attention. J'aime les paradoxes. Même si à l'époque je ne lisais pas encore Télérama, mais Libé. A Versailles, hu, hu, hu... Quel rebelle vous faites, mon cher Dubuc!

     

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Nouvelles du front...

    "Ils sont sourds... crions plus fort"... annonce la CGT... Certes... Mais aux dernières nouvelles, scientifiquement parlant, quand le sourd est sourd, y'a peu de chances qu'il entende quoi que ce soit, même en criant plus fort, comme me l'a suggéré un camarade facétieux... L'affaire est mal engagée...

    Lien permanent
  • Bloc-note express N°39

    Bloc-note le mardi... Manque de temps lundi... A dire vrai, bien que natif du printemps, je n'aime pas le mois de mai. Professionnellement parlant... Un mois fait de ruptures de rythme, de semaines de trois jours... Où le soleil pointe son nez. Où rester enfermé dans un bureau... :-(
     
    1706011125.jpgLe Monde, nouvelles du front... Le journal ne paraitra pas aujourd'hui. La ligne dure l'emporte... Je n'entrerai pas dans le détail des arguties. Assemblées générales, débats... Une culture syndicale de combat prend le dessus. Grève. Dommage. Car le chiffre d'affaires publicitaire du premier trimestre est bon, dans une conjoncture difficile, plombée par les élections municipale, une économie mondiale en berne, une atonie des marchés financiers... Mais le publicitaire, le vendeur d'espace est l'ennemi de classe du journaliste, vaillant défenseur de l'indépendance des médias... Cuturellement ancré à gôche depuis des années, j'ai du mal à comprendre une conception suicidaire du corporatisme... Il n'est d'indépendance de la presse que l'indépendance économique, seule garantie de l'indépendance des idées. Compliqué, mais seule voie à suivre dans une économie de marché... En l'état, la presse traditionnelle accélère son déclin. Même si, comme le faisait remarquer Cédric "Chouingmedia", le modèle économique des médias d'information électroniques n'est pas totalement arrêté...
     
    2037131361.2.gifSoleil, discussions en terrasse, weekends dans la chaise longue ou allongé sur une pelouse... Temps pour la lecture... Vous l'ai-je déjà révélé J'aime la presse people... Pour en avoir découvert les arcanes et les mécanismes lors de mes années Prisma Presse, dans une autre vie... On a vite fait de villipender le voyeurisme, les paparazzi... Une presse que tout le monde lit, mais que personne n'achète, comme le soulignait avec humour Axel Ganz... Il est plus facile d'avouer lire avec passion Le Monde que clâmer sa passion pour Voici ou Closer... Et pourtant, la dernière pipe de crack d'Amy Winehouse, la dernière infraction au code de la route de Britney Spears, la rock'n'roll attitude des célébrités sont follement excitantes!!!! L'envers du décor... Avec rappelons-le, une législation française hyper-protectrice (Article 9 du Code Civil + jurisprudence exponentielle)... Dominique Cellura, ex-rédac'-chef de Voici s'est converti au web... Il a lancé il y a quelques mois purepeople.com De quoi assouvir notre soif d'infos croustillantes!!! Que du bonheur!!! lol
     
    767077428.jpgThe Rhythm... La poursuite de l'exploration de l'écosystème musical se poursuit... Après une période house-techno, virage jazz... Mais la formule actuelle, façon webzine, a ses limites... A suivre!!! 
     
    Enjoy! 
     
     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Bloc-note Express N°36

    1583057622.jpgSeoul. 21h15. 14h15 à Paris. Nuit tombée. Rendez-vous professionnels effectués. Dîner avec le représentant local fait. Soleil pendant la journée. Trajets au coeur de la mégalopole en voiture. Pratiquement sans embouteillages. Seoul. Dixième visite. La ville devient plus agréable, plus civilisée.  Balade dans le quartier de Myong Dong hier. Rues réservées au piétons. Foule. Pyongyang et son dictateur allumé ont beau n'être qu'à une soixantaine de kilomètres, tout le monde s'en fout. Les coréens du sud vivent dans la quiétude et l'indifférence des pays développés. 
     
    Et pendant ce temps-là, à des milliers de kilomètres, Le Monde entame sa première journée de grève, journée historique,1706011125.jpg unique dans l'histoire, riche en rebondissements, coups-fourrés, complots et trahisons, du journal. Le quotidien ne parait pas. Le site est actualisé, comme d'habitude. Quelle va être l'issue d'une journée de protestation contre le plan de rigueur proposé par la Direction du titre? Quelle peut être l'issue? Résister? Mettre en danger encore plus l'économie fragile du journal? Favoriser la montée en puissance des chevaliers blancs, Lagardère et Prisa? 
     
    Sommeil... Lost in Translation? Pas pour l'instant. Un peu de sommeil artificiel. Quelques molécules salvatrices pour garantir au moins 6 heures de sommeil réparateur.
     
    1768302534.jpgTrouvé dans les rues de Seoul quelques DVD d'origine non contrôlée... Et vu Rambo 4 en version originale avec sous-titres coréens...  Le sang gicle, les corps sont déchiquetés à l'arme lourde... Des militaires birmans... Rambo s'en donne à coeur-joie. Le bien triomphe. Une image à retenir du film... La dernière, Rambo rentre chez lui, aux Etats-Unis, dans un bled quelconque de l'Amérique profonde, apaisé. C'est la fin d'un cycle. La saga sanguinaire se termine quasimment sur les images avec lesquelles elle a commencé. Un hobo en jean et veste de treillis, traîne le long d'une route. Back home. Ce dont les 58 000 morts au Viet Nam et les 4 000 morts en Irak seront à jamais privés. Amertume américaine? Porter la démocratie au delà des mers, à coup de flingue... Tout ça pour ça. Stallone est un chroniqueur d'une Amérique désabusée, bien plus subtil qu'on pourrait le croire au premier degré...
     
    Enjoy! 
     
     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent