Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

benoît raphael

  • Raphael, Réjault, Birenbaum, remous au Post.fr

    lepost logo.jpgWilliam Réjault, Benoît Raphael, Guy Birenbaum... Trois raisons de lire LePost.fr. Trois raisons de moins. C'est un peu de l'ADN de ce site d'information original qui s'efface. LePost, son ton foutraque, ses côté trash, l'impression de grand n'importe quoi, et pourtant une mine d'or d'information décomplexée, décontracté. Une vraie liberté de ton. Un ovni qui rassemble quand même 3 millions de visiteurs uniques par mois, pas rien.

    LePost.fr, le truc qui ne collait pas dans l'atmosphère un peu compassée de la Maison Monde. Qui n'assumait pas ce rejeton mal élevé. Le genre qui s'essuie la bouche avec la nappe à la fin des repas, rote et pète à table. Un site punk. Trop punk pour le quotidien vespéral de référence? Ca gagnait pas d'argent. Pas assez de pub dit-on. La belle affaire. Il est vrai que l'annonceur est prêt à ne pas rire de tout, et surtout pas avec n'importe qui. Bon, ça ne l'empêche pas de verser son obole à TF1 en fermant les yeux sur les contenus nauséabonds de type Fermiers en Afrique... Le marché publicitaire n'en est pas à un paradoxe près.

    Guy Birenbaum m'a toujours fait marrer. Insolent. L'emmerdeur parfait. William Réjault a hébergé mes chroniquettes sur la Nouvelle Star 2009. Benoît Raphael est un grand pro des médias en ligne, avec une vraie vision de leur devenir.

    On va suivre LePost, histoire de voir. Avec un petit regret quand même. Celui d'avoir perdu quelques points d'ancrage. Mais on les retrouvera ailleurs. Birenbaum sur son blog. Réjault  dans ses livres, sur Le Figaro.fr.

     

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire