Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • dans mon iPod ce weekend

    ...Les Plasticines... Un p'tit clip...

     

    Enjoy!

    Catégories : Playlists Lien permanent
  • Ma tronche chez Mry

    Je vous en ai déjà parlé... Le concours Fo-s'air de toi chez  Mry!!! J'y ai participé... A voir icitte! Pour, vous aussi, y participer, c'est !

    Enjoy! 

    Lien permanent
  • Bloc-note express - N°1

    Vendredi. TGIF! comme on dit... Fin d'une semaine de break. Belle semaine, plaisir d'aller chercher mes n'enfants à la sortie de l'école. Moments rares.

    Petite revue de blogs... Suite à ma note sur la Longue Traîne, deux blogueurs reviennent sur le sujet et enrichissent la réflexion, Laurent Javault et Daniel Broche. Contributions passionnantes sur la marque et le e-commerce. 

    Petits clins d'oeil à mes blogopotes, suite à l'Avant-Première de Fragile(s) à l'Entrepôt mercredi soir...dans la parfaite continuité de ma note sur les communautés... rien de plus sympa que mettre des visages sur des pseudos et prendre une bière réelle, au houblon et non au pixel... Belle soirée... Mry me traite de gauchiste, Pierre ne partage pas mon analyse (?) commentaire à propos  du pluralisme... C'est amical et sympathique :-D. Discussions avec Osmany, beaucoup plus grand que les photos et vidéos de son blog ne le laissent paraître ;-), Céline, baroudeuse qui m'apprend que le nom de son blog sabkuchmilega signifie tout est possible en hindi (et qu'il n'y a rien de sarkoziste là dedans!!!) ;-), Cath, La Guerrière, Frogita...  Je félicite même Jean-Pierre Darroussin pour son rôle d'allumé dans Mes Meilleurs Copains de Jean-Marie Poiré, un film du siècle dernier... j'aime bien Darroussin.

    Point techno-réseau avec l'ami Charles, amateur de vins, fin connaisseur des champagne, animateur éclairé du Ludiviniblog. Vous qui aimez les bonnes choses et les plaisirs de la vie, allez y faire un tour!!! 

    Ce matin, sur I-télé, Jacques-Olivier Barthes, Dircom de WWF parle de pub et environnement. J'essaierai de trouver le flux ou la vidéo pour vous en faire profiter... débat prévu avec le président du BVP (pas sur le plateau... embouteillages?)... Intéressante problématique: l'utilisation de l'argument environnemental dans la pub, exemples à l'appui. Comment la publicité surfe sur l'intérêt pour l'écologie... Avec quel degré de sincérité?

    Ce soir concert de Grand National au Showcase, pour les 10 ans de leur label Recall... 

    Demain peinture... murale... Rien d'artistique ni de technologique... Aucun intérêt à le mentionner ici. Sauf que je serai dans un lieu hors du temps, à peine dans la zone de couverture des réseaux gsm et définitivement -du moins à ce jour) non atteint par l'adsl... Pas de blogging en live a priori.

    Dans mon iPod... rien de neuf cette semaine, sinon le premier album des Plasticines. Je vous la fais courte... 4 minettes bien nées qui distillent un punk rock plaisant. A consommer immédiatement. Avenir? Potentiel de perennité?

    Relancé par Julie, animatrice de Youvox Voyage... Faut que je m'y remette, faut que je m'y remette.. débordé, débordé, débordé...

    Quelques bonnes idées pour remettre Tommy the Monkey (my other blog) sur les rails... Quelque chose de grinçant, d'ambitieux, n'ayons pas peur des mots... Yapluka!!! Mais... débordé, débordé, débordé...

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Avant première Fragile(s) hier soir

    3718e87fea0f4bd06eac9980d862c81b.jpgRien à dire. C'était bien.
    Plusieurs histoires entrecroisées. Des bribes, des briques qui se mettent en place délicatement. On pense à Paul Haggis, à Innaritu... Le résultat n'est pas aussi maîtrisé chez Martin Valente, mais le film vaut le coup d'être vu pour ses acteurs, Berléand... hénaurme dans l'absurde. Gamblin, dans la discrétion et la finesse, Caroline Cellier sur qui le temps a cessé défnitivement d'avoir prise, Sara Martins, délicate. Darroussin, tout en subtilité. Un bémol, Marie Gillain... Pas assez junk pour une junkie crédible. Martin Valente n'aura pas osé l'abimer.
    L'histoire tient la route, les zones d'ombre s'éclairent par petites touches. Un film attachant.
     
    Enjoy!
     
    Sortie en salle la semaine prochaine! 

    Lien permanent
  • Nouvelle Star... What else?

    Julien nous a habitué cette saison à la relecture destroy de classiques. Jusqu'où faudra-t-il aller l'année prochaine pour séduire le public? Lordi? Gwar? Beurk! Ou bien retour à plus de classicisme, à l'instar de la teuf de la Place de la Concorde le 6 mai dernier... Et si pour être décalé en 2008, il fallait la jouer Mireille Matthieu revival? Reprendre "Anarchy in the UK" ou "Helter Skelter" façon Michèle Torr ou Linda dé Chouza? A l'heure de la Longue Traine, faut-il continuer à jouer le mass-market ou la niche?

    Mais revenons à Julien, l'éphèbe à voix profonde et aux jeans slim sur des jambes de gazelle naine (le nain est tendance actuellement...). Le gars a un style c'est indéniable. Mais entre style et procédé, la frontière est fine. Delpech Mode, les Beadochons (Rolling Bidochons, Sex Bidochons, etc...), les Charlots parodiant Chagrin d'Amour (clin d'oeil aux vieux de plus de 40 ans), c'est marrant... Côté perennité, c'est plus compliqué à gérer... Julien pourra-t-il accéder à un répertoire original que transcendera son style? Zate ize ze kwestcheune... A ce jour, il existe UN modèle absolu de revisitation de répertoire façon destroy: le roi de la déconstruction... Robert Zimmerman, Bob Dylan himself... Capable de la mise en abyme la plus totale, quitte à transformer de quasi-incunables comme "The times they are a-changin'" ou "Like a rolling stone" en ovnis méconnaissables... Pas toujours à son avantage. Mais le Zimm est chez lui. Il bouge les meubles, bougonne. S'en fout.

    Deux exemples de déconstruction "à la Bob"... pour appuyer la démonstration:

    1965

     

    2002 

     
     
     

    Et pour finir sur une note optimiste, pour fêter les 30 ans de l'épingle à nourrice dans les narines, réécoutons la déconstruction formidable de "My Way" par feu Sid Vicious célébré, pour reprendre l'avis général des rock-critics, comme, soit le punk ultime (came, vomi, OD), soit le crétin absolu qui a scié la branche sur laquelle Malcolm McLaren l'avait assis (came, vomi, OD)...

     

     

    Enjoy!

     

    << Vous avez aimé cet article, votez!

     

    Catégories : Musiques Lien permanent