Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ambiance du dimanche matin

Chuis tendu. Grave tendu. Mal dormi, ou comme disait l'autre :

Wam! Bam!

Mon chat, splatch

Gît sur mon lit

A bouffé sa langue

En buvant dans mon whisky

Quant à moi

Peu dormi, vidé, brimé

J'ai dû dormir dans la gouttière

Où j'ai eu un flash... (1)

Hé hé, ça plane pas vraiment... Tendu, tendax. Crispé. Hier j'écoutais les Bérus, à fond. Histoire de me redonner un coup de boost. Salut à toi ô mon frère. Et puis j'ai réécouté les Olivenstein, Pétain Darlan, fiers de ne rien faire. Et puis Les Cadavres, et Ludwig von 88, et Métal Urbain. Et puis je suis allé me coucher.

Réveillé à 5h00 du mat', l'inconscient qui fait des heures sup', aidé par la lumière bleue des écrans. L'erreur d'aller jeter un coup d'oeil à Twitter et de prendre le shoot de bonnes et mauvaises raisons de s'énerver. Plus le chat qui réclame sa dose de croquettes, en griffant consciencieusement et avec une perverse lenteur le bois de lit. Dehors il semblerait qu'il flotte. S'étirer. Se retourner sous la couette. Encaisser l'impact de 8 kilos de chat lancés à pleine vitesse. Finir par se lever...

Café. Le goût délicat de la confiture de fraises maison sur le pain grillé chaud. 

Douché. Habillé. 

A voté.

Il flotte.

Café.

Vautré. Dans le canapé. Et écoutant Equinoxe de Jean-Michel Jarre. Yes, ça ne s'invente pas. C'est soft. C'est planant. C'est pas si pire. C'est même plutôt bien. Enfin, ça renvoie à des moments d'adolescence. Ca apaise. Et puis il est objectivement trop tôt pour le rhum arrangé... Ca fait mauvais genre! Allez hop, on chille. Zeeeeeeeeen. On ouvre les chakras. Vide intérieur. Je me dis qu'il est temps de penser à la faire cette retraite spirituelle. S'offrir un moment de déconnexion totale. Etre injoignable. S'extraire de la timeline. Arrêter le temps. Marcher dans les champs, sans portable, sans fil à la patte. Pour voir ce que ça fait. 

Jean-Michel Jarre se tait. Le 33T vinyl c'est sympa, mais c'est court une face! Faut retourner. Puis se lever à nouveau pour changer de disque. Qu'écouter? Quelque chose de calme. Tiens, le "Concert in Central Park" de Simon & Garfunkel... Double album, il faudra se lever 3 fois. Je le connais par coeur. Et ça faisait longtemps que je ne l'avais pas posé sur la platine. C'est léger. Consensuel. Apaisant. 

Dehors il flotte. Le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle, comme disait le poète. Sacré vieux Charles. Spleen du dimanche matin. Bâillement. 

Let us be lovers we'll marry our fortunes together

I've got some real estate here in my bag

So we bought a pack of cigarettes and Mrs Wagner's pies

And we walked off to look for America... (2)

Paul Simon, Art Garfunkel pour donner un peu de lumière à ce dimanche.

La journée va être longue.  

 

(1) Ca Plane pour moi - paroles de Lou Deprijck

(2) America - paroles de Paul Simon

Lien permanent Catégories : Humeur, Musiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.