Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ma bande-son du moment

Dans mon iPhone, iPad, ordi, lecteur de CD, en plein ride à vélo le dimanche matin sur les pistes cyclables du nord de Paname, ou en pleine rédaction de... plein de trucs. Dans une salle aussi, devant un bon live... plein de sons, de nouveautés et pas que...

Let's Eat Grandma, découvertes pendant le Festival des Inrocks, étranges quasi-jumelles anglaises d'à peine 17 ans. Aussi dérangeantes que les jumelles de Shining... Electro, flute à bec. Bizarre et envoutant... "I, Gemini" (Trangressive)

Lost Under Heaven, découvert à la Route du Rock 2016, revus aux Inrocks, la voix incroyable d'Ellery James "Wu Lyf" Roberts et de sa compagne Ebony Hoorn. "Spiritual Songs For Lovers To Sing" (Mute)

Merchandise, découverte via Beggars, un groupe US (qui a malheureusement annulé son concert parisien) qui rappelle étrangement le Depeche Mode des débuts avec un zeste de Sisters Of Mercy... "A Corpse Wired For Sound" (4ad)

Flavien Berger, son electro classieuse et intelligente... "Léviathan" (Pan European)

Ratboy, découverts aux Inrocks, énergie punk, quelque chose de The Streets, un peu de Beatie Boys, gentiment bordéliques sur scène. "Wading in the Balance" (Not Your Daddy's Records)

The Lemon Twigs, avec la palme du non-look, l'attitude entre Kinks et Who... Un guitar hero qui reproduit la gestuelle folle de Pete Townshend. A voir dans la durée... Feu de paille ? "Do Hollywood" (4ad)

Wax Tailor, bel album et très bon live (au Trianon il y a peu)... Electro, des instruments, des MCs, des chanteuses. Bien, quoi. "By Any Beats Necessary" (Lab'oratoire)

Metallica, un album presque 100% réussi (un peu de gras quand même, 20 bonnes minutes de trop), mais quelques fulgurances réjouissantes. "Hardwired... To Self-Destruct" (Mercury)

Et les Stones... bah oui. Les Stones dont je n'espérais RIEN. Mais qui ont finalement bien fait de revenir à leurs racines. Au blues. Joliment produit, bien léché. A écouter en boucle. "Blue & Lonesome" (Mercury)

Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel