Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lana Del Rey, premières impressions

lana del reyJ'ai écouté l'album tant attendu de Lana Del Rey. Franchement, il n'y a pas de quoi déclencher des guerres thermonucléaires, ni tomber dans l'adulation béate. Plutôt un bon album, dont les meilleurs titres ont déjà été largement diffusés. Videogames, Born To Die, Blue Jeans, ont une tonalité plutôt sombre, où la voix est grave, le tempo lent. Des tubes, aucun souci à se faire. Des classiques probablement. Peut-être à ranger au rayon des "one hit wonders".

Revue de détail des autres morceaux de l'album...

Off the races, aux intonations aigues entendues parfois chez Kate Bush, période Baboushka. Pas mal. Bel arrangement.

Diet Mountain Dew, ne déparerait pas sur un album d'Alicia Keys ou Britney Spears... Pas follichon, et déjà entendu.

National Anthem, refrain avec choeurs plutôt sympa, mais même remarque que pour le morceau précédent.

Dark Paradise, le style Lana Del Rey, entrevu dans Videogames, mais pas si dark qu'annoncé dans le titre.

Radio, ballade intéressante, un peu languide, pas follement originale, la voix quitte le registre profond, pour quelque chose de déjà entendu ailleurs.

Carmen, des cordes, une voix profonde, un climat, quelque chose d'original, qui correspond à un choix stylistique. Passons sur les lyrics en français...

Million Dollar Man, ça commence bien, dans le genre ballade bluesy. Ca se gâte au refrain. Léger manque de personnalité. Une version iano-voix, pourrait déchirer, façon Tori Amos chantant Smells Like Teen Spirit, ou Melody Gardot.

Summertime Sadness, belle ballade au climat envoutant. Bat For Lashes aurait pu la commettre.

This is what makes us girls, plutôt plaisant à l'écoute, mais pas vraiement original. Produit façon Britney Spears meets Dido.

Without You, ballade avec cordes, boîte à rythmes, pas follement originale non plus. Voir morceau précédent.

Lolita, voix éthérée. Sympa.

Lucky Ones, ballade qui conclut l'album, envoutante et attachante.

Globalement, une presque réussite. Prometteur avec un goût d'inachevé. Un peu frustrant, quoi. Une production moins mainstream aurait probablement permis de placer tous les titres au même niveau que Videogames ou Born To Die.

Il y a du Tori Amos, du Bat For Lashes pour le meilleur. Du Britney/Dido/Rihanna pour le mainstream. On aurait aimé plus de folie façon Lykke Li.

Lana Del Rey, avec une construction médiatique similaire, n'a pas atteint la densité d'une Anna Calvi, dont le premier album était un sans faute absolu. Affaire à suivre.

Enjoy!

 

 

Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire

Commentaires

  • Ca donne pas super envie de l'écouter quand même... J'ai vraiment du mal avec le personnage... M

Les commentaires sont fermés.