Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Panini, la madeleine du fan de foot

200px-FIFA_World_Cup_1974_-_emblem.svg.pngEn 1974, j'ai dix ans. Je suis en CM2, dans la classe de Monsieur T. Un grand amateur de foot, Monsieur T. D'ailleurs le foot est la seule activité sportive pratiquée, cette année-la. Année de Coupe du Monde qui plus est. Problème, je ne connais rien au foot, je ne regarde pas le foot, mes parents ne s'intéressent pas au foot, non plus. Dissonance totale. Et pourtant, je mes convainc de m'acheter les chaussures à crampons ad-hoc, lesquelles n'améliorent en rien mes performances. Un camarade admire les shoes, tout en me faisant remarquer qu'il est dommage que je ne sache pas jour. Car je ne sais pas jouer. Et les rares fois où le ballon se dirige vers moi, je me précipite pour le fuir. Mais, conformisme de l'enfance, j'adhère à la chose footballistique. Arrive la Coupe du Monde. Match d'ouverture. Il me semble vaguement que le Brésil joue. Tout est vague. Et pourtant, j'ai fait l'acquisition de l'album Panini. Un véritable grimoire des sciences occultes. Des inconnus. Moi, j'ai vaguement entendu parler de Pelé. J'achète les pochettes bourrées de vignettes en double. J'ai plein de Cruyff, de Beckenbauer, d'Eusebio... Le machin reste plein de trous. Je ne pratique pas l'échange.

 

002.JPG

2010, je passe devant un Virgin Megastore. Sur un présentoir, entre A Nous Paris et le magazine de la marque, je tombe sur l'album Panini. Il n'a pas changé. Mon savoir footballistique s'est un peu étoffé, même si contrairement à certains, je suis toujours incapable de donner la liste des joueurs de l'équipe de Troyes engagés dans le championnat de France 1973... Je regarde des matchs. Pendant les phases finales de Coupe du Monde ou de l'Euro, quand la France joue, grosso-modo tous les 2 ans. Occasion de boire des coups entre amis. J'ai pris l'album, je ne le remplirai pas, j'ai passé l'âge. Mes filles non plus ne le rempliront pas. C'est étonnant de voir qu'à l'heure d'Internet, des jeux vidéos, des Gameboy, de Pro Evolution Soccer, des Pokemon et de Farmville, un truc tout simple basé sur de l'échange de vignettes auto-collantes perdure. C'est chouette l'enfance, non?

 

Enjoy!

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.