Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bloc-note express N°125

    Yo les kids! Il fait beau. Coooool! Content le garçon! Prêt à gambader, l'oeil vif, la truffe humide, le poil luisant, dans les verts paturages. Les instincts animaux se réveillent avec le soleil. C'est con, mais c'est comme ça. Mon anima animale reprend le dessus. Prêt à grogner "Raaaah Lovely!" tel un personnage de Gotlib, un peu de bave à la commissure des lèvres. Image peu avenante, j'en conviens.

     

    jospin.jpgIl y a 8 ans, Lionel Jospin se faisait plier au premier tour de la Présidentielle. Quelques semaines après nous votions en masse pour le vilipendé Super-Chirac-Menteur... Aujourd'hui, quoi de neuf sous le niqab? 2010 n'est pas bien excitante. 8 ans après la grande peur provoquée par la présence du grand méchant loup au second tour, l'adhésion aux thèses défendues par icelui se fait naturelle. Le grand méchant loup, le Darth Vador de la scène politique française ne fait même plus peur. Il a trouvé ses zélateurs qui ont la douce légitimité de la droite respectable. Le débat sur l'identité nationale, les régionales ont fait sauter le couvercle. L'altérité fait peur. Les réacs se réveillent. Les écrans de fumée dissimulent toujours une situation économique dégradée. Il est tellement plus simple de se focaliser sur quelques cas marginaux de voile intégral. D'en tirer de grandes conclusions sur la polygamie, la fraude aux aides sociales... Le barbu enturbané est parfait. Allez, encore un effort et on organise une exposition à Paris: "Le Musulman et la France". Les commissaires de l'exposition de manqueront pas. Le choix est vaste. Des chroniqueurs "vus à la télé", des ministres...

     

    La tirade sur les noirs et les arabes d'Eric Zemmour... Pas politiquement correcte, certes, mais presque anecdotique comparée à celle sur l'avortement faite sur RTL en février dernier.  Elle est visible ici. Le gars fait froid dans le dos, avec son argumentation froide, comptable. Beaucoup moins sympathique que le flingueur du samedi soir. Le raisonnement comptable. Il n'y a rien de pire. Inutile de citer des exemples de raisonnements comptables similaires au risque de devoir compter les points Godwin.

     

    mort aux cons.jpgA part ça... Bof, pas grand chose. Si, des lectures. Mort aux cons de Carl Aderhold. Un roman recommandé par mon camarade Zarmu (fin lettré et esthète parpaillot qui m'emmène hors des sentiers battus de la pop culture... Il ne connait rien au punk ni au metal, c'est dire!). Un roman dont le titre seul résume le pitch. Un roman jubilatoire qui fait du bien à l'esprit. Car le con EST l'ennemi absolu. A lire d'urgence! Dans un genre plus classique, un monument, Waltenberg, de Hédi Kaddour. waltenberg.jpgUne fresque mêlant grande histoire, espionnage, de la guerre de 14 à la fin de l'URSS. Malgré taupes et agents doubles, on est plus chez Malcolm Lowry que chez Robert Ludlum ou John Le Carré. L'écriture est belle, parfois touffue. Une recommandation de mon libraire préféré. J'ai mis du temps à entrer dans le roman. Question de timing, d'envie.

     

    A part ça... Etat des lieux en vrac. Bouquin: relecture, réécriture et corrections. J'ai été jury dans une école de commerce. C'était cool. J'ai plein de projets. Des concrétisations aussi. Des trucs en cours. Voili voila.

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 3 commentaires
  • J'ai fait le Buzzomètre #10! :)

    Buzzomètre #10 : Spécial créateurs d'entreprise de com' from mry on Vimeo.

    Une belle expérience, l'occasion de rencontrer des gens sympathiques avec qui échanger des points de vues.

    Merci MRY pour l'initiative et l'invitation! Happy I am. Une belle occasion de parler de ROSE- Return On Social Experiment.

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Bloc-note express N°124

    D'abord, du cinéma...

    ajami2.jpgAjami. Le film, vu un samedi après-midi, qui donne à réfléchir. Une plongée dans le quotidien d'Israël. Les arabes israéliens, les juifs, les arabes des territoires. Les tensions communautaires. L'incompréhension. La violence banale du quotidien. Des communautés cohabitant, sans vraiment se comprendre, séparées par les préjugés, les traditions, les clivages religieux. Un film noir qui laisse peu d'espoir quant à une stabilisation de la région.

    The Ghost Writer. Autant le Scorsese m'a ennuyé au plus haut point, autant le film de Polanski est passionnant. Pour qui aime les dessous de la politique. Et n'en déplaise aux exégètes, aucune lecture à l'aune de la situation judiciaire du cinéaste. Un pur film mêlant actualité géopolitique et barbouzeries, avec un Pierce Brosnan étonnant en politicien manipulateur.

    Les Chèvres du Pentagone. Grosse déconnade sur fond de parapsychologie, Guerre en Irak, black ops de l'armée américaine. George Clooney gagne, film après film, ses galons de géant incontournable. Une gueule d'acteur à l'ancienne. Pas de surjeu. Finesse et understatement.the men who stare at goats.jpg

     

    Des lectures...

     

    Les Miscellanées des Beatles de Gilles Verlant et Jean-Eric Perrin. Ze Baïbeul pour qui est fan des Beatles et aime les accumluations de données futiles et essentielles, indispensables pour comprendre le pourquoi du comment des 4 de Liverpool. Et peut être apporter enfin, une réponse à une question existentielle: êtes-vous plutôt Paul, John, George ou Ringo? Indispensable donc.

    L'Open-space m'a tuer d'Alexandre des Isnards et Thomas Zuber. Miroir fidèle de la vie en entreprise, du culte absurde de la performance, du management moderne par la pression, de la fausse camaraderie. Un régal absolu pour ceux qui en (s'en) sont sorti!

     

    A part ça, rien.

     

    Enfin, presque... Ce blog a 4 ans.

    Et il y a 20 ans je mettais les pieds aux Etats-Unis pour la première fois. Le genre d'impression qu'on n'oublie jamais. Un trip d'un mois, NYC, Memphis, Dallas, Salt Lake City, Rapid City, San Francisco, Los Angeles, Tucson, New Orleans, Miami, Washington DC, Buffalo... Je vous raconterai tout ça dans les jours qui viennent.

     

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • Ecologie... Les conséquences de la déforestation!

    deforestation.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Commentaires libres! ^^

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dans mon iPod ce weekend... Ray Lamontagne

    Ray Lamontagne, THE soulman absolu dans une version guitare-voix du Crazy de Gnarls Barkley. On se met à genoux jeunes gens. On s'incline devant le maître. Il conserve le groove original du morceau sans recourir à une quelconque section rythmique. Simple et beau!

    (A écouter icitte)

     

     

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Mensonges et demi-vérités en politique...

    Dans le post d'hier consacré à la société du spectacle, je faisais référence à une fameuse citation d'un sinistre personnage, spin doctor avant l'heure et expert en manipulation de l'opinion publique, Josef G. Une lectrice-contributrice (qu'elle en soit chaleureusement remerciée!) a comblé ma curiosité en me donnant le texte exact de la citation à laquelle on fait référence pour évoquer les fondamentaux de la propagande. Qu'on s'entende bien sur le terme "comblé". Les oeuvres complètes de Josef G. ne sont pas mon livre de chevet. Pas plus que celles de ses homologues soviétiques de la même période. Cela dit, l'idée de fond véhiculée par le personnage est proprement monstrueuse.

    Je cite: "Wenn Sie eine Lüge groß genug erzählen und fortsetzen, es zu wiederholen, Leute schließlich kommen werden, um es zu glauben... Das wird so lebenswichtig wichtig für den Staat, alle seine Mächte zu verwenden, Meinungsverschiedenheit zu unterdrücken, weil die Wahrheit der Erzfeind der Lüge, und so durch die Verlängerung ist, ist die Wahrheit der größte Feind des Staates."

    La traduction est édifiante: "Si vous racontez suffisamment bien un mensonge et que vous continuez à le répéter, les gens vont finir par y croire. Il est vital pour l'état de consacrer toutes ses forces à réprimer toute différence d'opinion, parce que la vérité est l'ennemi juré du mensonge, et donc par extension la vérité est le plus grand ennemi de l'Etat."

    Trop fort, non? Quand d'aucuns déclarent que "la vérité d'hier, n'est peut-être pas celle d'aujourd'hui", la phrase prend une saveur toute particulière... ^^

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • RIP Malcolm McLaren

     

    album-the-great-rock-n-roll-swindle.jpg

    Hommage à l'escroc du siècle, Malcolm Mc Laren, arraché à l'affection de ses détracteurs nombreux. Coupable d'avoir eu le génie de lancer les Sex Pistols. Alchimiste du buzz à qui, nous, les gens qui fréquentons, désossons et alimentons les médias sociaux, devons à peu près tout. Provocation, flirt avec les limites du bon goût, détecteur de tendances, recycleur acharné, provocateur, emmerdeur, catalyseur. Ce qui ne retire rien au talent de John Lydon/Johnny Rotten. Le seul qui n'ait rien compris est ce brave Sid Vicious, le loser dans l'affaire, un con qui a scié la branche sur laquelle McLaren l'avait assis.

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire
  • Carla, Nicolas, Rachida, et Guy Debord sont dans un bateau...

    guy_debord1.jpgLa rumeur. Vieille comme le monde. Rebaptisée buzz ou ramdam, elle reste rumeur. Rien de neuf sous le soleil. Nihil novi sub sole, pour les lettrés. Parce que franchement, qu'en avons nous à faire que Marie-Antoinette ait une "affair" comme disent les anglo-saxons avec le Comte Fersen? Que la Montespan ensorcèle Louis "l'Etat c'est Moi" le Quatorzième? Que Claude Pompidou soit embringuée à l'insu de son plein gré dans les "parties fines de l'Elysée"? Que Catherine II et François-Marie Arouet...? Quoique... On s'en tamponne tout en gardant l'oreille ouverte. Entre demi-vérités, pleins mensonges, grand air de la calomnie... Comme disait le petit père Goebbels (à ce propos, j'aimerai avoir la citation originale auf Deutsch, question de rigueur intellectuelle. Le web est peu disert, et la lecture des mémoire de ce sinistre personnage n'est pas une priorité...), dont comme disait le Reichsminister: plus c'est gros, mieux ça passe. La pierre philosophale pour les spécialiste de la communication politique. Un exemple récent: l'affirmation répétée à l'envi "il y a des armes de destruction massive (WMD = Weapons of Mass Destruction) en Irak" a permis de convaincre l'opinion publique de la nécessité de déboulonner Saddam Hussein. Lire à ce propos l'opus de Noam Chomsky, "La Fabrique de l'Opinion Publique", avec son florilège d'exemples.

     

    Mais revenons à la rumeur. Complot. Désignation de responsables. Menaces. Et pendant ce temps-là, situation sociale et économique dégradée. Désaffection de l'opinion. Claque électorale. Clivages au sein même de la majorité. Sur des sujets de fond. La Cour s'amuse à Versailles. Sur fond de libertinage supposé. De quoi alimenter les gazettes. Détourner l'attention. Bienvenue dans la Société du Spectacle!

     

    Citons Guy Debord: "Le spectacle est l'idéologie par excellence, parce qu'il expose et manifeste dans sa plénitude l'essence de tout système idéologique: l'appauvrissement, l'asservissement et la négation de la vie réelle". Impressionnant, non?

     

    Une autre pour la bonne bouche: "Ce que le spectacle donne comme perpétuel est fondé sur le changement, et doit changer avec sa base. Le spectacle est absolument dogmatique et en même temps ne peut aboutir à aucun dogme solide." Une belle définition du sarkozysme, non?

    Enjoy!

     

    Lien permanent 2 commentaires