Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Killer app?

Un truc étonnant, dont moi, le vendeur d'espace (naïf?) j'avais jusqu'à présent ignoré l'existence... Mais que je porte à la connaissance générale: Adblock, un plugin destiné à Firefox qui bloque la pub et permet aux pages de s'afficher sans annonces, ni liens commerciaux... des pages redessinées, réorganisées sans trace de pub.
Un plugin simple à installer. L'utilisation est plus complexe. Pourquoi? Parce qu'il faut supprimer des scripts. Un a un. Ou du moins se livrer à des manipulations, simples, certes mais un peu fastidieuses car devant être répétées pour chacun des sites que vous souhaiterez visiter à l'avenir sans être exposé à la pub. Pas inutile toutefois quand on visite des sites saturés de pop-ups, pop-under, etc...
 
Pourquoi choisir de ne pas être exposé à la publicité? La posture est parfois idéologique, limite talibane. Dans la rue, les collectifs anti-pub dans leur démarche radicale consistant à barbouiller de messages anti-société marchande, anti-mondialisation les affiches, panneaux et autres supports se trompent d'ennemi, si ennemi il doit y avoir. Une question au passage... medium_east_berlin.jpgAvez-vous déjà visité un espace urbain sans publicité du tout? Avant la chute du Mur de Berlin, j'ai eu la chance d'aller de l'autre côté de ce qui s'est appelé le Rideau de Fer. Il ya plus de 20 ans, l'Allemagne de l'Est et la Pologne communistes étaient des univers sans publicité. Les seuls éléments agrémentant les murs étaient de grandes banderoles rouges sur lesquelles s'étalaient en lettres blanches des slogans édifiants du style "Alles zum Wohle des Volkes", tout pour le bonheur du peuple... Le contraste entre Berlin Est et Berlin Ouest venait de cette occupation de l'espace d'un côté par la publicité, et de l'autre par ce vide, ce côté terne. Les anti-pub se trompent, dans leur démarche car ils pêchent par méconnaissance des mécanismes mémoriels de la pub.
 
Trop de pub tue la pub. Trop de messages entraînent une saturation et la pub perd son impact. Les affiches sont alors aussi efficaces que le papier peint. A trop en voir, on ne voit plus rien. La publicité en saturant l'espace disponible perd en efficacité. Nos chers anti-pub manquent de vision et devraient se préoccuper davantages de développements technologiques beaucoup plus pernicieux comme les puces RFID qui équiperont certains téléphones mobiles dans un futur proche et permettront d'identifier et de "tracker" le consommateur de façon beaucoup plus précise afin de lui envoyer au moment ad-hoc des messages personnalisés.
 
Il en est de même pour la publicité sur le web. Trop de pub agace. L'agacement de la cible est contre-productif. On en revient toujours au même point: saturez de messages et aucun ne sera retenu. C'est ça que les anti-pub devraient retenir... 
 
 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.