Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tunisie

  • Bloc-note express N°161

    libye, tunisie, mam, pom, kadhafi, bloc-note expressVacances finies. Que dire, sinon, neige, soleil, neige, soleil, neige, soleil... presque la routine au bout d'une semaine. Et pendant ce temps-là à Paname, aventures passionnantes de MAM et POM, sur le ton de "j'y suis, j'y reste, c'est pô ma faute". WTF? A croire que le mot dignité n'existe pas en politique. En realpolitik on le savait déjà. Mais on préservait les apparences. Et ces manants qui réclament des têtes... Que le peuple est con, se gausse-t-on dans les salons, sous les ors de la République. Ca a toujours été dégueu la politique et on s'est toujours torché avec le sens de l'Etat avec la morale et le sens du devoir. Mouais... On n'avait que le Canard pour le savoir. On a toujours ledit Canard et des amplificateurs plus puissants. La dignité voudrait de temps à autres qu'on se mette en réserve de la République, genre mise au vert volontaire. Ca aurait de la gueule. Genre sortie par le haut. Le même jour que MAM, le premier ministre tunisien démissionne. Ils vont pouvoir prendre un café ensemble, gloser sur l'ingratitude des gueux, et se rendre au chevet de Ben Ali en Arabie Saoudite. Le compassionnel ça paye toujours...

    Libye... Allez, Mouammar, un bon geste, dégage! Qu'on puisse s'intéresser à un nouveau pays arabe. Deux semaines de Libye, les audiences commencent à se lasser. Et plus ça dure, plus il faudra donner dans la surenchère pour décrocher un 20h00. Mussolini a fini pendu par les pieds. Ceaucescu et madame ont été liquidés comme ça, à la va-vite...

    2012... L'argument qui tue de mes amis de droite, toujours ravis du bilan de Sarko: "D'accooord, mais kesk'elle aurait fait à la place de Sarko, TA Ségolène?" Probablement déclenché une ou deux guerres, demandé pardon à la terre entière, institué le Chabichou Day, inventé de nouveaux concepts du niveau de la bravitude, etc, etc. Certes. Mais, bon, elle n'est pas aux affaires. Et 2012... Pas vraiment envie d'en entendre parler pour l'instant.

    A part ça, vu Black Swan, bien. Et ce soir, j'écoute l'album à venir de Brigitte Fontaine. Et je rencontre icelle. 

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Bloc-note express N°159

    Je tiens à préciser en préambule de ce 159ème bloc-note que je n'ai jamais passé mes vacances en Tunisie. Pas plus qu'à Cuba, d'ailleurs. J'essaie de me remémorer les dictatures dans lesquelles j'ai pu séjourner, et n'en trouve guère. La RDA, on ne peut pas parler d'un séjour, une journée. Mais du temps d'Erich Honecker, quand même. Il ne m'a pas offert de rentrer chez moi dans son Tupolev privé... La Pologne de Jaruzelski? Pareil, pas vu le Tupolev. J'ai repris le train, avec les gens. Autres dictatures? Je ne vois pas. Régimes autoritaires? Singapour, Hong Kong avant le retour à la Chine, Chine... Pas de quoi fouetter un dissident...

    Parlons littératures. Parce que j'y tiens. Un livre. Je suis un type un peu old school, malgré la modernitude (c'est chouette ce néologisme, non? On dirait du Ségolène Royal...) dans laquelle je baigne, malgré l'iPad qui continue de me séduire. Livre donc. Le second écrit, probablement le premier publié. Prévu pour début 2012. Le co-auteur, Nico Prat et ma pomme nous mettons au taf', l'éditeur attend la livraison pour dans quelques mois. Le temps passe vite. Le bouquin parlera d'Internet. Affaire à suivre...
    Rock'n'roll attitude... Vous connaissez Quora? Le truc dont tout le monde cause. Enfin, tout le monde... Les geeks et les gens qui passent du temps, beaucoup de temps dans les rezosocio. Quora, donc, un mega Q&A à la sauce collaborative. On pose des questions, on suit des questions, des utilisateurs. Le lien social se construit autour de contenus, de questions. Est-ce de l'intelligence collective? Ou bien le concours habituel de longueur pénienne? Quoiqu'il en soit, Mossieur Resse et moi nous avons décidé de poursuivre une conversation parallèle, que nous pourrions avoir ailleurs, mais ce serait moins marrant... D'aucun nous ont fait remarquer que nous n'étions pas dans l'esprit de doux partage de Quora... C'est notre esprit punk... ;) Et puis nos questions sont perçues par Quora comme des sondages, alors qu'il n'en est rien... Z'êtes prêts à répondre, vous, à une question binaire et fondamentale de type Beatles ou Stones? Who ou Kinks? Aretha Franklin ou Stevie Wonder?

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • Bloc-note express N°156

    The-Green-Hornet-film-frelon-vert-Affiche-France.jpgLa magie de Michel Gondry appliquée au film de super-héros... C'est ça, The Green Hornet. Et quand je dis magie, c'est magie, fantaisie, humour. L'humour provient peut-être du scénario de Seth Rogen. Green Hornet est un film réjouissant, parce que ne se prenant pas au sérieux, sortant de ce fait des poncifs du film de genre. Certes, il y a la pyrotechnie habituelle, les bastons, les gros calibres, les poursuites, le vrombissement des moteurs. Green Hornet est un film d'action, et un buddy movie, avec les deux personnages antagonistes et complémentaires, Green Hornet et son complice-karateka, Kato. Le méchant, Christopher Waltz est délicieux, dans le genre psychopathe feutré, comme dans Inglorious Basterds. A voir!

    A part ça... Samedi après-midi à l'Espace Cardin, pour le second TEDx parisien. Idées, rencontres, dans une mise en scène délicate, animée avec entrain et humour par David Abiker. C'était mon premier TEDx. tedx_logo_ok.pngEt il fut séduisant, enrichissant, stimulant, inégal, mais rafraîchissant. Car il est bon de s'oxygéner l'esprit de temps à autre. Pas forcément en s'abrutissant, ou en faisant le vide absolu. Parfois, en se confrontant à l'immensément grand - interventions à propos du Big Bang, de la 4ème dimension - et à l'immensément petit, des concepts simples comme la beauté, les sens, la générosité. Entendre une experte de la chirurgie cardiaque parler d'artisanat, de couture et de plomberie pour décrire son quotidien. Sauver des vies, rendre le monde meilleur. La force de TEDx a été de rendre accessible des grands concepts. C'est la force des Grandes et Belles Personnes de partager leur savoir en des mots simples, en faisant le pari de l'intelligence. Note de synthèse à venir, résumé du TEDx 2010 en quelques verbatims.

    tunisia-flag.jpgA part ça, un despote, semble-t-il peu éclairé, qui s'enfuit avant que son peuple ne le mette en pièce façon Ceaucescu. Toujours une bonne nouvelle, n'en déplaise aux laudateurs de la théorie des dominos qui a prévalu pendant des années, au siècle dernier. Quelques dictateurs sud-américains ont tenu bon, au prix de remplissage de stades, liquidation et torture d'opposants. Et un jour, lâchage général, colère de la rue, renversement. Ca rappelle quelques lignes écrites par The Clash, à propos de répression:

    Clampdown (in "London Calling" - 1979)

    "In these days of evil presidentes
    Working for the clampdown
    But lately one or two has fully paid their due
    For working for the clampdown"

    Pour la Tunisie, affaire à suivre...

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire