Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pasolini

  • Bloc-note express N°157

    louis-ferdinand-celine-1.jpgCommençons par Louis-Ferdinand Céline. Est-il possible de lâcher la grappe au Docteur Destouches? Ecriture puissante, révolutionnaire, le roi du ... et du !, plombé par ses mauvais choix politiques et son anti-sémitisme radical. Le Voyage au Bout de la Nuit, quel texte! J'ai moins aimé les autres. D'un chateau, L'autre, Mort à Crédit. De là à en faire une affaire d'état... Ce qui m'a surpris sans me surprendre d'ailleurs, est que les textes de ses fameux pamphlets interdits, L'Ecole des Cadavres et  Bagatelle pour un Massacre sont trouvables sans aucune difficulté sur le web. Cela a probablement une vertu pédagogique, à l'heure où on ne doit plus se contenter de la doxa officielle. Vérifier par soi même, plutôt qu'accepter une vérité officielle. Une ambiguïté aussi. Que faire de ces textes et de leur nauséabond contenu? Mais c'est aussi cela la force d'Internet. Qui gêne les pouvoirs. Le fait qu'on ne peut plus rien cacher sous le tapis en espérant que personne n'en saura rien. L'effet Wikileaks.

    salo_br.jpgPassons à Pasolini et Berlusconi. Il y a un lien entre les deux. Qu'à ce jour personne n'a souligné, et pourtant l'évidence saute aux yeux. Salo ou les 120 jours de Sodome est à ce jour la pire expérience cinématographique que j'ai vécu. J'avais 22 ans. Je l'ai pris en pleine face. Film crade, sale, obscène. Certains critiques le décrivaient comme une parabole politique. Qui aurait valu à Pasolini la rancoeur de la classe politique italienne. Pensez, des notables fascistes italiens se réfugient dans la République de Salo, dernier bastion du régime mussolinien sous protection de troupes SS. Ils enlèvent des jeunes gens, filles et garçons, et les soumettent à leurs désirs et fantasmes les plus obscènes. Qu'est-ce qui est reproché à Berlusconi actuellement? Frasques sexuelles avec des mineurs. La Berlusconie est attaquée de partout, l'empire s'écroule. Le parallèle est étonnant.

    hunter-thompson.jpgA part ça, visionnage de Gonzo, le documentaire consacré à un géant de la littérature et du journalisme américain, Hunter S. Thompson. Le gonzo journalisme, ou journalisme subjectif. Du terrain, beaucoup de terrain, et une approche distancée du sujet au travers des yeux du journaliste, qui ne s'efface jamais du premier plan. Chez Thompson, de la dope, de l'alcool, des excès, des flingues. Un personnage fascinant, dont deux des textes sont au sommet de mon Panthéon personnel: Las Vegas Parano et Hell's Angels. La subjectivité, une belle source d'inspiration pour les blogueurs.

    nrj-music-awards-2011.jpgPour finir sur une note légère, mentionnons une soirée de télévision passée devant les NRJ Music Awards, à l'instigation de mes enfants. No comment. La seule présence de Jenyfer, Nikos Aliagas et Line Renaud sur un même plateau suffit à me conforter dans l'idée qu'NRJ est une hybridation terrifiante où le mauvais goût, le kitsch involontaire et la culture de masse se mêlent en un cocktail bizarre. Le tout diffusé sur TF1. La boucle est bouclée. Christophe Mae semble vendre des disques, soit. Mylène Farmer est l'objet d'un culte effreiné, soit. Shakira a un déhanchement d'enfer, soit. En revanche, Stromae c'est plutôt bien. Et encore ne jugé-je que sur un seul morceau, dont quelques notes dissonantes créent la surprise dans un océan de soupe R'n'B prédigérée...

    C'est tout.

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Bloc-note express N°84

    Demain, j'ai 45 ans. Il fait gris sur Paris. On commence à nous chauffer les oreilles avec les 40 ans de l'année érotique... Le jeu de mot de Gainsbourg (que personnellement, j'ai mis quelques années à comprendre... et pourtant... poil aux dents...) est devenu un cliché journalistique... En 69, j'ai 5 ans. L'homme marche sur la Lune. En 79, je redouble ma seconde. J'achète Rock & Folk pour la première fois. The Clash sort "London Calling". En 89, je bosse depuis un an. Le Mur de Berlin tombe. Je rencontre la future Mme Dubuc. En 99, je rentre au Monde. Je découvre Napster. Je réécoute "It's the end of the world" de REM. Ma fille N°3 naît. En 2009, je mets le pied dans le monde des start-ups. Je lis toujours Rock & Folk. Je vais voir AC/DC à Bercy. Mon iPod est bourré à bloc. Et Frank Capra me dit tous les jours que la Vie est Belle.

    Mais l'époque manque d'humour...

    Manque d'humour... Fans de la Nouvelle Star vs Môssieur Resse... Ca se passe sur LePost.fr, icitte... J'apporte mon soutien inconditionnel au camarade Resse! Hasta La Victoria Siempre! Le combat contre la connerie est une cause noble... Que diable ne pouvons-nous pas rire de tout? Le politiquement correct nous a-t-il déjà tous lobotomisés? Emasculés? Et puis, la NS, c'est un thème mineur, non? Pas de quoi, y déclencher des fatwas ou y voir une renaissance de la lutte des classes... Intellos acides contres pov'gens du peuple dont on casse le jouet...

    Manque d'humour... TF1, Hadopi, et les balances... Pas joli-joli ce mélange des genres, ce méli-mélo politico-médiatique... On a trouvé un lampistes... Fin de la polémique? Recherche de calme... Ne pas foutre de bordel avec Hadopi à 3 semaines des Européennes... D'aucuns pourraient sauter sur cette occasion pour transformer cette consultation en vote-sanction symbolique... Autant dire que j'attends avec impatience le nouveau sketch de Frédéric Lefebvre sur ce sujet... Après Bigard Bourre Bercy, Lefebvre Bourre Le Palais-Bourre-Bon... 

    Vu Caligula sur Paris Première, le machin barocco-kitsch de Tinto Brass... Pas de quoi jeter un Chrétien aux lions... Vu l'Empire des Sens, enfin un bout au milieu vers la fin...  Belle langue le japonais... Pas de quoi se faire un seppuku non plus... Pas été emballé par la sortie en DVD de Salo ou les 120 Jours de Sodome de Pasolini... Vu une fois au ciné... Le genre de truc qu'on voit une fois, histoire de dire qu'on l'a fait... Je n'y ai pas vraiment vu la parabole sur la situation politique de l'Italie des années septante, bla, bla, bla... Un conseil... Ne pas regarder après le repas... Ni avant d'ailleurs...

    Vu Romaine par moins 30 d'Agnès Obadia... Une jeune femme inconnue, la trentaine, à la caisse du cinéma, se retourne vers moi pour me demander si je ne veux pas une place gratuite. Elle a une invitation pour deux personnes. Y'a encore des gens sympas, Tabarnak!  A part ça, film charmant et plein d'humour, avec cet accent québécois délicieux. Après ma phase Cowboys Fringants, toujours en activité, Romaine en remet une couche... Le Québec, ça fait envie... Alors, mirage de l'autre rive? L'hiveeeeeer chanté par Gilles Vignault reste un répulsif puissant lorsque j'évoque en famille le sujet de la Belle Province... (par ailleurs, l'emploi du terme "chanter" en parlant de Gilles Vignault m'a toujours semblé abusif... Quel est le terme exact pour évoquer le brâme de l'orignal?)...

    Et c'est tout...

    Enfin pas tout... Le meilleur pour la fin? Ma fille N°1, 17 ans, expliquant à sa petite soeur, 9 ans, ce qu'est un préservatif, sur le ton de l'humour primesautier... "C'est comme un gant, sauf que c'est pour le zizi"... Elle va me détester grave pour avoir mentionné cette anecdote... :-)

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 3 commentaires