Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

loic le meur

  • Chroniques du Web3 - N°2

    La semaine avait bizarrement mal commencé avec son cortège de réunions, sur fond d'atterrissage après une semaine passée outre-Atlantique. Une sorte de désordre post-traumatique... ;-) Bref, lundi, une seule phrase hantait Mr Dubuc, quelques vers extraits d'Hotel California, les dernières lignes, juste avant le solo de guitare... "You can check out anytime you like, but you can never leave"... Quelques blogueurs amis croisés au Web3 comprendront le sens caché de la formule...
     
    8282759f9b3b68b83e2f4600cf2844ee.jpgSi on doit résumer le Web3 en quelques mots, avant d'entrer dans le détail des grandes idées, présentations et concepts, il faut parler d'une forme d'extase, de jouissance cérébrale, d'entendre des experts, ceux qui non seulement pensent le Web, mais aussi le construisent. Le Web3, a été une occasion de retrouver des potes, de nouer des relations, de passer du stade de la relation virtuelle à la relation IRL. Le Web3, c'est ressortir avec l'envie d'entreprendre, des idées pour passer à l'acte et un éclairage sur la manière de financer des projets, les mettre en oeuvre les vendre. On a dit que tous ceux qui avaient vu le Velvet Underground sur scène étaient sortis de la salle en ayant l'envie de monter un groupe. Le Web3, c'était la célébration de l'esprit d'entreprise. Des provocateurs, du consensus, des buffets de fromage somptueux (célébrés par Hervé Resse, icitte). Du wifi qui défaille. Des visages sur des noms... Damdam, par exemple... Qu'est-ce qui se cache derrière le ballon de basket? Le Web3 c'était aussi des excuses, publiques; celles de Loïc LM à propos de la venue de NS l'an passé, celles de Dan Rose à propos de la plateforme publicitaire de Facebook. Une ambiance cool et bon enfant. Loin de celle très compassée des séminaires des vieux médias. 
     
    Au final, la découverte de Twitter (je sais, je sais... la chose existe déjà depuis quelques temps...), des t shirts, des cartes de visites, des pages de notes, des photos, des vidéos, des idées. Une synthèse à faire. Cassez l'os, sucer la substantifique moëlle (c'est du Rabelais... Il n'y a rien de sale dans la formule). Telle est la mission du weekend. Avec trois jours de recul... Que reste-t-il du Web3?
     
    A suivre!
     
    Enjoy! 
     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Nicolas S. m'a parlé!

    Je n'en revenais pas... Quel grand moment...  Pour un peu je me suis pris pour Loïc Le M.! Quand Nicolas S. s'est adressé à moi, en face à face!!! C'était grand, c'était bon, c'était tellement fort!!!! J'ai senti que tout devenait possible! La chose a même été filmée... Allez voir, c'est ici!!!!

    Lien permanent 1 commentaire
  • Brdl dans la blogosphère

    Je n'étais pas à la conférence LeWeb3. Pas pu, manque de temps, autre obligations professionnelles. J'ai lu les polémiques, les débats, la controverse... Faut il revenir dessus? Des initiatives ça et là proposent de calmer le jeu, de prendre un peu de recul... Finalement la blogosphère n'a-t-elle pas été prise en flagrant délit de narcissisme? On conférence pour s'entendre dire qu'on est les plus beaux... D'ailleurs, c'est connu, plus on se regarde, plus on se trouve beaux, et intelligents collectivement, jusqu'à ce qu'un grain de sable enraye la machine egocastique... Sarko au Web3: le simple révélateur d'un fait majeur: les acteurs du web 2.0 sont un vivier électoral comme un autre. Les sarkofans on applaudi des deux pattes la présence du grand homme, les allergiques ont exprimé leur rancoeur, les étrangers ont pris en live la température du village gaulois... alors qu'ils se croyaient au village global...
    Je ne connais pas personnellement Loïc Le Meur. Mais c'est un entrepreneur. A ce titre-là il est respectable. Peu importent ses fraternités politiques. Même si elles agacent. Une bonne chose au moins, Sarkozy n'a pas prétendu avoir inventé le web 2.0, comme Al Gore les autoroutes de l'information... (ce qui n'empêche pas ce dernier de s'intéresser avec brio au réchauffement de la planète... Allez-voir ou procurez-vous An Inconvenient Truth!)
     
    Quelques liens constructifs:
     
     
    On remet les compteurs à zéro, on se gave de foie gras, de dinde aux marrons, on déballe ses kados de geek, on se pinte au champagne... pendant une petite semaine... et ça ira mieux après... enfin presque...
     
    Enfin pour les râleurs, allez faire un tour chez Olivier, ici. Un magnifique témoignage au jour le jour de joie de vivre.
     
     

    Lien permanent 2 commentaires
  • Help!!!!!

    Camarades et amis de la blogosphère!

    Je ne peux plus accéder aux commentaires des blogs Typepad!!! Temps de chargement délirants, échec de chargement des pages... Je peux lire mais ne peux rien commenter! Serai-je tricard chez Typepad? 

    Loïc, fais quelque chose!!!!!

     

    Disclaimer: Ceci est sur le fond une note sérieuse avec une vraie problématique! Je recherche 1/ une explication rationnelle 2/ une solution!

    PS: Ce problème est apparu depuis l'installation de la dernière version de Firefox

     

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    Lien permanent 7 commentaires
  • Chroniques Américaines - N°5 / NYC

    Dimanche matin à NYC. Pas de grandes considérations philosophiques. Pas de grasse matinée, non plus... L'horloge biologique du quadra s'adapterait-elle lentement? Bref, réveil encore trop tôt.
    Hier matin, je me suis pris pour Loïc Le Meur, brièvement: ayant mis de côté le sport depuis de trop nombreux mois, je suis parti bille en tête pour un jogging de quartier... Pas bien ambitieux pour une remise en forme. Ipod à la main, Muse dans les oreilles. Quelques blocs de course à pied...  (Ca va paraître parfaitement improbable à mes proches.... ;-) ). Incredible but true. Ajouté à celà, le reste de la journée à arpenter Manhattan...
    Bilan: va falloir sérieusement faire l'acquisition de décontractant musculaire ce matin au Duane Reade du coin...
     
    Soirée ciné: Borat. Un MONUMENT de mauvais goût intégral. Très drôle! Et en cadeau, l'hymne national du Kazakhstan,
    version Borat...
     

    Lien permanent 2 commentaires