Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lennon

  • Bloc-note express N°201

    Le premier livre avait été presque simple à écrire. L'avantage du principe des Miscellanées était l'anarchie. Pas de structure, pas de hiérarchie d'information, pas de trame dramatique, pas de progression. Juste quelques centaines d'entrées à écrire, et à mélanger allègrement en alternant le court et le long, le sérieux et le LOL, le futile et l'essentiel. Ecrire un livre sur la communication politique demande plus d'effort, même écrit à quatre mains. Il y a les interviews, la transcription des interviews, le plan détaillé, la logique dudit plan. Il faut s'y mettre, se documenter, fouiller, valider. Mais les choses avancent. Dire que nous sommes en avance serait exagéré. Dire que nous sommes en retard aussi. Quoique...

    jeux paralympiques, londresEn milieu de semaine, départ pour Londres pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques, et séjour de deux jours sur place pour assister aux épreuves. Etonnant. On dit que la Reine sera présente. Y aura-t-il un spectacle, un truc barré comme ce que Danny Boyle a proposé pour les Jeux Olympiques? Y aura-t-il des stars du rock? Je suis curieux. Et comment ça se passe les Jeux? A suivre sur ce blog, sur Facebook et sur Twitter.

    Rentrée des classes bientôt. Affaire à suivre.

    lennon, walls and bridgesA part ça, je me suis laissé tenter par Total Recall, la nouvelles adaptation du livre de Philip K Dick, réalisée par Len Wiseman. Bien sûr j'avais aimé la version de Paul Verhoeven, malgré quelques passages en force et quelques effets spéciaux cheap. Mais c'était il y a longtemps. Dans la version 2012, l'action est relocalisée sur une Terre dévastée. On retrouve par moment l'atmosphère du Blade Runner de Ridley Scott, avec cette ville crade, humide, sombre, où se mêlent toutes les cultures. Un film à voir. Blockbuster certes, mais contenant la parcelle d'intelligence qui manquait à Expendables 2...

    Côté rock'n'roll, rien de tel qu'une soirée sur Arte pour avoir envie de se replonger dans quelque vieillerie... Un documentaire sur John Lennon à New York de 1971 à 1980 et l'occasion de voir le making off de ses albums. Dont le beau Walls and Bridges, que je n'avais jamais écouté en entier. L'occasion aussi de revoir Jimi Hendrix. Et de réécouter. 

    Voila...

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction) - N°3

    Je me souviens de Double Fantasy de John Lennon, de la cassette que mon cousin m'avait donnée. Il n'y avait que les chansons de Lennon, pas celles de Yoko Ono. Je me souviens de Just Like Starting Over. Our life, together, is so special, together, etc, etc...

    Je me souviens de mes réveils matinaux en seconde, pour finir des devoirs de math en écoutant RFM. Je me souviens avoir découvert Bohemian Rhapsody, Tommy, et plein de pierres angulaires du rock!

    Je me souviens de RFM, première formule, sur 103,5 Mhz en FM. Je me souviens qu'ils passaient du country rock, Linda Rondstadt, John Fogerty...

    Je me souviens n'avoir jamais écouté NRJ, parce que c'était trop commercial.

    Je me souviens des pubs dans Rock & Folk pour le rock des années 80. Joe Jackson, Nina Hagen...

    Je me souviens avoir demandé à mes parents de me rapporter d'Allemagne, Unbehagen de Nina Hagen Band... Et en avoir imposé l'écoute à la famille médusée!

    Je me souviens avoir vainement essayé de décoller d'un mur l'affiche d'un concert de Trust. En plein jour.

    Je me souviens avoir acheté le premier album de Trust et ne l'avoir à l'époque pas totalement assumé...

    Je me souviens qu'à un moment, si on était new wave, on ne pouvait pas aimer le hard rock.

    Je me souviens de mon premier concert, Octobre Rouge dans une salle proche de la fac de Reims, fin 82.

    Je me souviens avoir piqué l'affiche du concert.

    Je me souviens des punks à crête qui pogotaient devant la scène et à qui Theo Hakola, le chanteur, avait demandé de se calmer parce que lui faisait du feeling...

    Je me souviens être allé à un concert de Barclay James Harvest, toujours à Reims, avec des copains de prépa... Je me souviens avoir assumé...

    Je me souviens cette même année avoir acheté Ziggy Stardust en cassette. Et avoir trouvé ça génial. Surtout Rock'n'Roll Suicide...

    Je me souviens avoir découvert la version de Ziggy Stardust par Bauhaus en écoutant Bernard Lenoir sur France Inter.

    Je me souviens d'un concert d'Eurythmics diffusé en direct sur France Inter. Annie Lennox avait chanté Tous les Garçons de Françoise Hardy... Je me souviens avoir toujours voulu avoir une trace de cette version et à ce jour ne jamais l'avoir trouvé, même en mp3.

    Je me souviens de Sign of Times des BelleStars, et de Private Investigations de Dire Straits, diffusés par Bernard Lenoir en 83.

    Je me souviens d'un gusse qui s'appelait Joe Lala et qui chantait Jolie Fille d'Alger...

    Je me souviens de Bijou et de son Rock à la radio.

    Je me souviens de Bruno R qui nous faisait écouter en boucle Stepping Out de Joe Jackson...

    Je me souviens des soirées avec Christian A à écouter The Wall en buvant de la crème de cassis...

    Je me souviens des soirées en boîte au Sunshine à Reims à danser sur JJ Goldman (Il suffira d'un signe), Imagination (Just an Illusion) et The Doobie Brothers (Long Train Runnin')...

    Je me souviens du concert de Dire Straits en 83 au Palais des Sports de Paris... en rentrant de mes oraux pour intégrer l'ESC Rouen. Je me souviens de leur nouveau batteur qui n'avait pas la frappe sèche de Pick Withers, le batteur des premiers albums.

    Je me souviens du concert de Rod Stewart au Stade Montbauron à Versailles. Je me souviens que Gary Glitter faisait la première partie. Je me souviens que les riverains avaient moyennement apprécié le déluge de décibels.

    Je me souviens d'Absolutely Live de Rod Stewart et des versions hallucinantes de Sailing et I don't Wanna Talk About It, reprises en choeur par un stade entier...

    Je me souviens de Joan Jett. Je me souviens avoir eu une copine en prépa qui lui ressemblait, et avoir trouvé ça troublant.

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire