Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fender

  • Dans mon iPod cet été...

    Presque quadruple dose de Jimi Hendrix, en live! Purple Haze, Little Wing, All Along the Watchtower... Et Stevie Ray Vaughan reprenant Voodoo Chile... Pas jeune, me direz-vous... A réécouter absolument, en tous cas. A donf'. Sans qu'aucune réévaluation ne soit nécessaire. Les yeux fermés, si besoin. La technique guitaristique poussée à son paroxysme. Le climax du feeling, à coup de wah-wah, distortions. Le guitariste et sa Fender Stratocaster ne foint plus qu'un. Pourquoi les guitares sont-elles affublées de prénoms féminins? BB King et sa Lucille. Le corps en bois arrondi, la caresse des cordes, au doigts, au médiator. Erotisme, pur. Le mediator sextoy. Jimi allait jusqu'à jouer avec les dents... Pour la performance, certes. Mais rapprocher sa bouche du corps de la guitare... Métaphore d'un cunilingus électrique.

    Tout est bon dans Hendrix. Il faut réécouter Are You Experienced? Axis Bold As Love, Electric Ladyland. Il faut éccouter en boucle le live à Woodstock. En fin de festival. Et pas uniquement pour la version déstructurée du Star Spangled Banner. Il faut redécouvrir le défricheur de nouveaux territoires. Le black-cherokee qui a fait le lien entre musiques blanches et noires. Les débuts du crossover.

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 1 commentaire