Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anniversaire

  • Bon anniversaire

    Il fait beau ce dimanche. On déjeune ensemble. En famille. Bien sûr c'est toujours un peu long les repas de famille. Mais c'est comme ça. On est arrivés en retard, comme d'habitude. Après toutes ces années, on n'a jamais vraiment réussi à respecter un horaire. On s'est obstinés à passer par l'A13, malgré le bouchon dominical traditionnel du tunnel de Saint Cloud, malgré tes recommandations. J'ai zappé mon tour de vélo du dimanche matin. Pour ce déjeuner d'anniversaire.

    Les petits plats dans les grands. Le déjeuner au soleil. On boit quelques verres, on rit. C'est vraiment bon de se retrouver tous ensemble. Après ton long séjour à l'hôpital, on est enfin sortis de ce long, trop long hiver. Finis la grisaille, la pluie, le froid. Finie l'obscurité. On en est enfin sortis de la lumière blanche des néons qui nous faisait à tous une sale gueule, des murs blanc ou verdâtres, des plateaux repas si peu appétissants. Tu as repris des couleurs, tu as repris ton rythme de vie, les journées devant l'ordinateur à faire tes recherches, la planification des futurs travaux de la maison de vacances, la remise en état du jardin. L'été approche. Tu est prêt à reprendre la route. On boit un verre de champagne. Tu souffles les bougies. On n'a pas fait le compte exact. On suppose qu'elles y sont toutes. Tu ouvres tes cadeaux, toujours soigneusement, sans déchirer les papiers. On se moque gentiment de cette méticulosité. On te retrouve bien là! Les grands se collent le nez sur leurs portables. Les petits rigolent bruyamment.

    Bientôt, nous rentrerons à Paris. Il fera encore jour. 

     

    Ca aurait du se passer comme ça.  Mais... "That was just a dream, just a dream, just a dream"*

    Bon anniversaire. Je t'embrasse.

     

    *REM "Losing My Religion"

     

    Lien permanent Catégories : Humeur 0 commentaire
  • Bloc-note express N°77

    17 candles.jpgAujourd'hui, ma fille N°1 a 17 ans. 17 ans... Dans un an, elle est majeure. Fin de l'adolescence, entrée dans l'âge adulte. Le grand Barnum. Le bac, les études, le boulot, la vie, quoi... 17 ans. Comment rester un vieil ado avec une fille aînée qui approche des terres de l'adultie? Comment continuer à grignoter des tartines de Nutella, comme un vieux gamin? Suis-je encore ce vieux gamin? Est-ce bien raisonnable à 44 ans? 17 ans... Bon anniv'! Bisous baveux, comme on dit...

    A propos de Nutella et de goûter... Un produit de substitution... Autre chose d'un strict point de vue gustatif et vraie bombe calorique... Une pâte à tartiner au Speculoos... La tuerie absolue. L'odeur et le goût du péché!!!!

    mitre.jpgSans transition, puisqu'on parle de péché... BXVI... Au de là des questions doctrinaires de fond - ne rêvons pas, jamais le Pontife ne pontifiera en clâmant haut et fort, youp la boum, mettez des capotes et jouissez sans entraves, et en cas d'accident, youp la boum, un coup d'aspirateur, et hop, hop, hop, retour à la normale - il y a la forme... BXVI devrait faire du media training, changer de conseillers en com... Juste histoire de ne pas se faire tâcler... Il est étrange, que le même cycle se répète depuis plusieurs jours. 1/ Déclaration du Pape. 2/ Tollé général. 3/ Prises de positions. 4/ Intervention des éxégètes papologues: "Meuh, non, z'avez pas compris... En fait il voulait dire autre chose"... Hola Benoit! T'es le taulier, oui ou non? Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément... C'est pas moi, c'est Montaigne. Loin de moi l'idée de limiter le débat à une question de com'... Cela dit, j'estime tout de même que c'est un point à améliorer... Question en passant: y'a-t-il compétition entre religions monothéistes, en plus de la conquête de parts de marché, pour savoir qui sera la plus raide? 30-A , avantage talibans. Excellent service slicé du Vatican. Passing shot du fantome de l'Ayatollah Khomeiny. Reprise de volée de celui de Jean-Paul II. Ici Nelson Montfort sur le Court Central Saint Pierre, je vous retouve à la fin du match. Ca chauffe aussi dans le public. Voyons ce qui se passe sur le Court Gaza... Match très tendu... Pogrom dans les tribunes... Une autre question en passant: Est-il bien utile de provoquer des bastons à la sortie des messes pour des histoires de capotes? Est-il utile de s'étriper pour du spirituel quand côté temporel, la crise est là, les entreprises licencient, la précarité s'installe dans la durée? Je ne parle pas pour moi, mon garde-manger est plein, j'ai un job... Mais... Sans occulter la réflexion et le recul nécessaires sur les verbatims papaux, qu'en est-il du message d'amour des Evangiles? A trop parler du Pape, on en oublierait presque l'enseignement du Grand Patron... Message of Love! L'Amour du prochain, laissez venir à moi les petits enfants, etc, etc... Et si on oubliait l'institution, le grand cirque Papal, costumes de Roger Hart, décors de Donald Cardwell... Catholique je suis. Chrétien je resterai. Pas d'apostasie au programme. Essayer de vivre en bonne intelligence avec ses proches. Comprendre, écouter, se rendre disponible... Guider les siens, ouvrir les yeux de ses enfants sur le monde, sur les autres. Ne pas tendre à la perfection. Y penser. Essayer. En vain. Etre juste. S'interroger. Douter. Agir. Aller de l'avant. (Plus facile à dire qu'à faire... lol)

    bashung.jpgBashung... suite et fin... Etrange impression que de se rendre à la FNAC pour obtenir le remboursement des billets de concert... Remboursement pour cause d'incapacité définitive de l'artiste de se produire sur scène... C'est la première fois que je vis ça. Bizarre. Adieu.

    Enjoy!

     

     

    Lien permanent 3 commentaires
  • Séance de rattrapage...

    Message à caractère purement familial... Où avais-je la tête hier? Hein? Je me le demande encore... Comment ai-je pu oublier? Je mets ça sous le coup de l'émotion de la fin de campagne électorale et fais un mea culpa public... MEA CULPA! Voila, c'est fait. Comme quoi, moi aussi, je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Car ensemble tout de viens possible dans un gloubi-boulga gagnant-gagnant. L'ordre est juste, un tien vaut mieux que deux, tu l'auras; tant va la cruche à l'eau qu'à la fin je me casse. Va, cours, vole et nous venge, l'oeil était dans l'isoloir et regardai... Comme un vol de gerfaut... Je m'égare...
    Hier mon paternel a eu 70 ans. Bon anniv' mon cher Papa. 
     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dubuc's blog: un an!

    Et oui! Ce blog a un an!

    Un an de nuits blanches, d'angoisse de la note blanche... Un an d'addiction

    J'ai repris ma première note... La promesse était l'analyse des nouveaux modèles économiques, de l'impact de la révolution numérique sur les média... J'en ai parlé. C'est vrai. Cela reste l'épine dorsale de ce blog, sa raison majeure, son impératif catégorique... La ligne éditoriale s'est assouplie avec le temps. Après tout, je suis chez moi, non? Donc si je veux déplacer les meubles et changer la déco... Comme dans le tord-boyaux des Tontons Flingeurs, de la pomme, y'en a... mais y'a pas que ça... D'où la musique, les voyages, la politique... Les trucs en vrac, quoi. Que d'aucuns appellent des miscellanées. Ce qui est beaucoup plus chic.

    Au bout d'un an sur ce blog, je vous livre quelques éléments autobiographiques. Après tout, je l'ai déjà dit, le blogging c'est de l'egocasting. J'ai blogué pendant 18 mois, ailleurs. Une première version des "Voyages avec mon singe", 18 mois d'activité. Et un personnage, Tommy the Monkey. Le Dubuc's blog est né après, réponse à un autre besoinmedium_IMGP1236.JPG d'expression. Quelques années d'expérience dans les médias, dans la presse surtout. Et la prise de conscience que quelque chose était en train de changer. Que le numérique changeait la donne. 

    Mon côté geek c'est la passion pour les produits hitech. La vie numérique en vrai. L'ordinateur n'est entré dans mon existence de façon massive qu'en 94... Et encore uniquement au bureau. Trois ans après, la bête faisait sa première intrusion à mon domicile. Avec l'accès à Internet. Super bas débit. Modem à 28k... De l'adhésion à l'addiction... Quatre ordinateurs en réseau plus tard, je suis père de famille et DSI à domicile... 

    Mon côté rock... C'est le gars propre sur lui par culture, éducation et nature, qui cache au fond de lui une passion dévorante pour la musique du diable. Née de la lecture de Rock&Folk. Pour être précis, ça remonte à 1979. L'année de mes 15 ans. Je me rappelle encore de la couverture du numéro de septembre. Il y avait Debbie Harry. Le virus ne m'a jamais quitté.

    Mon côté nomade. C'est la chance d'avoir un job dédié à l'international. Qui me permet d'aller de Milan à Tokyo. De passer quelques joursà New York ou San Francisco. De pouvoir humer l'odeur de kérozène des aéroports et de ne toujours pas m'en être lassé.

    Ce blog est la synthèse de tous ces éléments épars. J'ai toujours aimé écrire. Bloguer m'a donné l'envie d'écrire toujours plus. Une des raisons pour lesquelles, j'ai relancé les aventures de Tommy the Monkey. Une des raisons pour laquelle je collabore à YouVox Voyages et de temps en temps à YouVox Tech.

    Ce blog, a été aussi l'occasion de rencontres. Virtuelles et réelles. Amis, potes, blogopotes, relations, contacts, famille, public chéri mon amour, compadres, camarades, posse, commentateurs: Christophe G, qui le premier m'a inscrit dans sa blogroll, Laurent, Christian, MRY, Môssieur Resse, Phil G, LVG, Annie-Claude, Guess Who, Nicolas B, Arnolux, Bartllebooth, Henri K, Francis P, Guillaume W, Franck, Cédric Chouing, Web Deux Zéro team, Stratégies, Tarif Media, Violaine de..., Marsha, Benoît R, Jeff M, La Guerrière, Christian & Christine, Sitting Bull, Vanina D, Jean-Laurent, Fishturn, La Maîtresse, Jérome TVnomics, Seb, Jules, Tuttle, Pierre V, FdM, Humour Japonais, kylia, UU, Jean-Baptiste R, Jérémie M, Luc Fayard, qui est à l'origine de mon envie de bloguer...... J'en oublie sûrement

    Merci à tous!

    Hey Ho! Let's go!!!! 



    Lien permanent 15 commentaires