31/03/2011

Où est passé le X Factor? (épisode 2)

Pfff... Tout ça pour ça... Dans X - Factor, le générique est bien foutu. La bande-annonce est bien foutue. L'emballage est chatoyant. Quant au contenu... Allez, je pousse le cri primal, histoire d'évacuer les mauvaises vibes... Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh!
Ca y'est, ça va mieux. Calme je suis.
Entre un docu sur le cancer du sein sur Arte, un match de balle au pied avec desgarnements en marinière sur TF1, j'ai eu la faiblesse coupable de me repencher sur le cas X- Factor. Comme la saison du Carême est à la repentance, je confesse avoir regardé la veille un épisode de Clem, sur TF1. Clem, c'est la version ersatz de Juno. Tout comme Julie Lescaut est la version aspartame de Dirty Harry. You see what I mean? L'ado enceinte, jeune maman de 16 ans, avec scénar écrit avec les pieds et psychologie des personnages ciselée à la tronçonneuse.
Mais revenons à nos plaisirs coupables... X - Factor.
Y'a de la diversité. Des blacks, des zétrangers, des caucasiens, des gros, des moches, des vieux, des transgenre, des VRP, des chanteurs sans voix, des qui chantent faux... Il y a même des sourds! Ceux-là sont dans le jury, c'est ballot.
Qielques heures de jeu de massacre, avec toujours cette même question: qu'est-ce qui pousse un individu à accepter de se ridiculiser devant une caméra... Attrait de la télé, attrait du label "Vu à la télé"? Je m'interroge.
A part ça? Mieux vaut chanter Creep (Radiohead) faux, avec une tête de bogoss, que Tirelipimpon sur le chihuahua (Carlos) juste, avec ce qu'il faut de second degré... Les commentaires sont lapidaires, pauvres, binaires, subjectifs superficiels. Est-ce l'effet du montage, le machin n'étant pas diffusé en direct?
Evidemment, les droitsdel'hommistes et bien-pensants de tous poils objecteront que ce n'est guère empathique de s'en prendre, comme je le fais dans ces lignes à un divertissement populaire, et que je ne suis pas obligé de regarder... Certes. A chacun son sale goût, c'est un droit imprescriptible. J'écoute bien Iron Maiden... ^^
Cela écrit, je constate juste que jusqu'à ce jour, le programme n'est pas à la hauteur de sa promesse... Et je ne parle que de marketing. Je ne parle même pas d'art, mineur ou majeur...
Voila... Je retourne écouter Anna Calvi et PJ Harvey. On me murmure dans l'oreillette qu'elle n'ont point été finalistes d'aucun radio-crochet... Etonnant, non?

Enjoy!

07:40 Publié dans Choses vues, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.