Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intermède politico-musical #12

L'autre soir, en première partie de Coldplay, un groupe... Non identifié. Qui au final s'avèrera être les Flaming Lips. Connaissais pas avant. Beaucoup de monde sur scène. Pour une sorte de prog' rock psyché bizaroïdde avec des clins d'oeil au Pink Floyd du début des seventies. A réécouter peut-être, histoire de savoir réellement ce qu'ils veulent exprimer. Le son approximatif du parc des Princes les ayant desservi. Bénéfice du doute. Bien qu'on puisse trouver crétin de faire encore siffler le nom de George W. Bush fin 2009. Passons. On a fait le signe de la paix. Manquait plus que le shilom, un acid test et un "Paix au Vietnam" pour que le voyage dans les temps hippies soit complet...

Retour en arrière avec Barry McGuire et son increvable "Eve of Destruction", un ode pessimiste en pleine guerre froide... We're on the Eve of Destruction, refrain plein d'enthousiasme. Finalement pas si déconnecté de la réalité. L'aube de la destruction est toujours à l'ordre du jour. Plus probable que le jour du grand soir... lol

 

Enjoy!

Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.