Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cover story - N°5

Point de départ: un standard de Burt Bacharach, magnifiquement et suavement interprété par Dionne Warwick. Une quinzaine d'années plus tard, The Stranglers, groupe britannique, affreux, sales et méchants reprennent Walk on By, à la surprise générale. Pas le genre des gars... Les étrangleurs, trop vieux pour être punk, trop moustachus, pas politiquement corrects... Et pourtant, réussite totale.  Basse vrombissante, orgue sournois, voix éraillée... Mystère du rock...

 






Enjoy! 

 

Lien permanent Catégories : Musiques 5 commentaires

Commentaires

  • Dionne Warwick !
    Où est ton sondage pour voter, Antoine ?

  • Ce que j'aime bien avec les groupes rock authentiques, c'est qu'ils n'ont strictement rien à foutre du playback, ça chante à côté du micro, ça bouge, j'aime bien ce côté rebelle de plateau...

  • The Stranglers, rien que pour la basse.

  • The Stranglers, rien que pour la basse (dans 2 jours à l'Olympia).

  • Très bon article de couverture. Elle indique les différences de deux interprétations propres à l'an amazing song. Les deux sont un succès.

Les commentaires sont fermés.