Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

madeleines de mr dubuc - Page 6

  • #18 - Les Madeleines de Mr Dubuc: Radiohead

    Que les choses soient claires, je ne suis pas fan de Radiohead, les complaintes de Thom Yorke me laissent indifférent. Que le garçon soit dépressif, soit. Qu'il tente de m'embarquer dans son trip, je me braque, je sors mes griffes, lui conseille un psy et lui prescrit des stimulateurs de sérotonine. Cela dit, pour l'avoir entendue une fois en live, sans rien connaître du répertoire du groupe (Non, OK Computer ne fait PAS partie de ma discothèque), Karma Police m'a bouleversifié. Je dis bouleversifié par pudeur, bouleversé serait trop fort, et flinguerai définitivement ma virilitude, enfin, genre, quoi... Non, soyons sérieux, ne serait-ce que deux secondes. Karma Police, je me le passe en boucle. Pure merveille. Peut-être n'est-ce pas la bonne clé d'entrée vers le répertoire du groupe?

     

     

     

    Enjoy! (Pas trop d'enthousiasme, vous déprimeriez Thom Yorke)

    Catégories : Les Madeleines de Mr Dubuc, Musiques Lien permanent
  • #17 - Les Madeleines de Mr Dubuc: Neil Young

    I wanna live, I wanna give, I've been a miner for a heart of gold... Je la connais par coeur, je l'ai braillée au volant de ma Chevrolet sur les freeways texannes autour de Fort Worth il y a vingt ans. Je cherchais mon Amérique. Neil Young, le point de convergence de la pop, du folk, du grunge, du punk. Pas tant dans l'attitude quan dans sa formidable capacité de passer de l'acoustique champêtre au déchaînement des amplis Marshall dans un bordel sonique absolu. Neil Young, Heart of Gold.

     

     

     

     

    Enjoy!

    Catégories : Les Madeleines de Mr Dubuc, Musiques Lien permanent
  • #16 - Les Madeleines de Mr Dubuc: Pink Floyd

    Entre deux plages planantes, au delà des envolées de Stratocaster de David Gilmour, une petite ritournelle pop, Wish You Were Here, extraite de l'album éponyme de Pink Floyd. De l'ordre du sublime absolu, une petite ode à nous les poissons rouges nageant dans le même bocal, et désespérant que tu ne sois pas là. Oui, toi. Conceptuel, cosmique et fumeux. Marc B va encore me traiter de baba...

     

     

     

     

    Enjoy!

    Catégories : Les Madeleines de Mr Dubuc, Musiques Lien permanent
  • #15 - Les Madeleines de Mr Dubuc: Cat Stevens

    Marc B va encore pouvoir me traiter de vieux baba. Cat Stevens, avant sa découverte de l'islam. Dans son trip sexe, drogue et folk. Pas rock'n'roll, n'exagérons pas. Et n'offensons pas les mânes d'Elvis Presley, Jerry Lee Lewis et Keith Moon. Le rock'n'roll, c'est l'attitude. Cat Stevens n'a ni épousé sa cousine mineure, ni plongé sa Rolls dans une piscine ni détruit de chambres d'hôtel. Peace, man. Cat Stevens, c'était plutôt l'ambiance shilom, patchouli et fleurs dans les cheveux. N'empêche que réécouter Father and Son fait dresser les poils sur l'épiderme. Un peu comme quand après la rivière Stewball est tombé, quand le vétérinaire d'un seul coup l'acheva, etc, etc.

     

     

     

     

    Enjoy!

    Catégories : Les Madeleines de Mr Dubuc, Musiques Lien permanent
  • #14 - Les Madeleines de Mr Dubuc: Téléphone

    J'ai écouté Téléphone. Aveu tardif. J'ai été ado. J'ai découvert Téléphone en même temps qu'AC/DC et les Sex Pistols. Mais Téléphone était trop inoffensif. Il ne m'en reste que quelques madeleines, dont celle-ci: Argent Trop Cher. On parle de reformation du groupe, de concerts de stade. Est-ce vraiment une bonne nouvelle? Pas sûr. Entendre Jean-Louis Aubert chanter à plus de 50 ans passés "je suis parti d'chez mes parents, j'en avait marre d'faire attention" me remplirait de consternation... Déjà que son éternelle voix d'adolescent pré-pubère l'empêche de passer dans la catégorie "rock adulte"...

     

     

    Enjoy!

    Catégories : Les Madeleines de Mr Dubuc, Musiques Lien permanent