Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

very bad trip 2

  • J'écoute parfois Billy Joel... #jeudiconfession

    Ah ah! Je sens les défenseurs du bon goût se crisper... Billy Joel! J'avais oublié ce morceau paru en 1990, Downeaster Alexa... Redécouvert dans la BO de Very Bad Trip 2. Un morceau que j'ai écouté lors de mon tout premier trip aux Etats-Unis... Les images reviennent instantanément à l'esprit. AU volant d'une quelconque caisse de location de Cape Canaveral à Key West. On the road. Il faisait beau, l'eau était turquoise. Et Billy Joel passait à la radio. C'est comme ça...

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Bloc-note express N°174

    Je chanterai ce matin avec Creedence Clearwater Revival, "Who'll stop the rain?"

    Mercredi dernier, j'étais DJ. Une fête sage s'arrêtant à 2h30 du matin. Armé de son PC, de Virtual DJ, d'une playlist en béton, Mr Dubuc a joué les ambianceurs. Impeccable.

    Rock en Seine 2011. Places achetées. Yee-aah, baby! Programme des derniers jours d'août fixé. Grosse affiche, dont Anna Calvi, Cat's Eyes, Arctic Monkeys, Foo Fighters, etc, etc... 

    Ce matin, j'écoute Adele, des mois après tout le monde. Pas de pression. C'est plutôt agréable. Tout comme Selah Sue. Bande-son agréable de ce printemps bizarrement caliente.

    Côté ciné, le délicieux Chat du Rabbin de Johan Sfar et le crétinissime Very Bad Trip 2. Côté Sfar, belle adaptation de la saga, la bédé qui m'a réconcilié avec la bédé. parce qu'intelligente, érudite, truffée d'humour fin. Les traits parfois grossiers de Sfar sont transcendés à l'écran, on aime ce chat malin, on aimerait que son propre chat prenne la parole et vienne discuter philo au lieu de miauler bêtement en quête de croquettes... Côté Very Bad Trip, copier/coller du premier film, qui en appelle un troisième, ad lib. Toujours plus trash. Pas de quoi hurler de rire, non plus. Sinon lors du visionnage des photos du trip pendant le générique de fin. Comme dans les "sequels", surenchère pour pallier l'effet "déja vu"...

    Weekend au soleil, barbecue, rosé, grasse matinée, potes. Les joies simples, quoi.

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire