Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rien

  • Aujourd'hui, rien...

    ... de neuf à publier sur le bloug.

    Donc note paresseuse. Pour ne rien dire. Mais comme disait Audiard, c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule.

    Et puis "rien à dire" c'est lapidaire (comme dirait un mollah iranien en pensant à Sakineh). Il s'en passe des choses dans le monde. La Belgique va être ventilée façon puzzle, les retraites aussi. Sarko est Google-bombé. Obama passe des nuits blanches en pensant aux mid-term elections. Mais les Bleus ont gagné. Amélie Nothomb a craché sa livraison annuelle. Michel Houellebecq a sorti son écran de fumée qui occulte toute production littéraire autre.

    A part ça... Poser ses doigts sur le clavier, écrire des recos en chantonnant des tounes d'Iron Maiden, et être réveillé à 5h00 par un félin insomniaque. La vie est belle, non?

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Vendredi "off"!

    Comme le notait avec pertinence et vista dans son calepin, le bon roi Louis le Seizième, le 14 juillet 1789: "Aujourd'hui, rien".

    Aujourd'hui, pour l'auteur de ces lignes, programme allégé. Solde de cong' pay'... Les politiques d'entreprises sont ce qu'elles sont. Le troc de jours de congés surnuméraires contre du sonnant et trébuchant n'étant pas prévu au programme. Notre héros, suivant les préceptes d'un philosophe auxerrois retraité, s'est contenté d'appliquer une règle ancestrale: "Faut pas gâcher". 

    Fin anticipée de la semaine de travail.

    Malgré la météo automnale, qu'il est doux de ne rien faire. Enfin, ne rien faire... Aimable plaisanterie. Programme light, sans gras, sans sucre, sans stress. 

    Il est bon d'humer l'air du temps. De flaner. De se laisser aller. 

    Enjoy! 

    Lien permanent 0 commentaire