Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

panem et circenses

  • Bloc-note express N°93

    N°93... 9-3... 9-cube... Ca méritait un podcast... Mais mon flow n'est pas terrible... Ca ne serait pas crédible... On oublie.

    junie jungle.jpgKristov, Ed-äke, Junie Jungle, un soir de la semaine dernière... En live, en acoustique. Pop, metal, hard rock... Pas encore signés, mais passionnants. passionnants, car au coeur de la crise de l'industrie du disque, sur fond d'HADOPI, des jeunes de moins de 30 ans, parfois moins de 20, se passionnent pour la musique et veulent y faire carrière. Essayer, persister, se produire, créer, réussir. Un truc de fou. Kristov et Ed-äke, déjà chroniqués ici. D'un côté une voixedake.jpg incroyable, une pop élégante soutenue par un combo efficace et fin. De l'autre l'énergie brute, la présence. 3 guitares. De quoi faire beaucoup de bruit. Et pas pour rien. Junie Jungle... Un girl group qui revendique l'héritage d'AC/DC. Une chanteuse de moins de 20 ans qui revendique l'influence de Bon Scott. Et qui sort une voix puissante qu'on imaginerait travaillée depuis des années à la clope et l'alcool. Incroyablement puissante. Un combo né du split des Cognacq Jays. A suivre.

    kristov.jpgRe-Kristov et les Commoners à l'OPA vendredi soir. Version électrique. Kristov est à l'aise en anglais. Mais veut faire une pop rebelle et francophone. Belles chansons, belles mélodies. Compos perso... A suivre. Le garçon le mérite.

    Et pendant ce temps-là... Enfin, quelques jours plus tard, sous la Tour Eiffel, l'empereur sur fond de plans sociaux, de crise et de bordel général offre au bon peuple quelques circenses... Pour le panem, on verra plus tard... Johnny Hallyday... La presse s'affole en ce lundi matin, esbaudie par les chiffres... 1 Million de pékins à Paris, pour les festivités du 14 juillet, 700 000 pour l'idole des jeunes (TM)... Sans moi. Johnny dure, me direz-vous. So what, vous répondrai-je.  Longévité n'est pas signe de qualité. Johnny, c'est le PPDC* franchouille. Une aberration artistique. Caméléon, ayant épousé toutes les modes. Toujours une opreille qui traine pour épouser l'air du temps et suivre les errances du wock'n'woll. Entendons-nous bien. Il y a le wock et le rock. Le wock est aussi appelé variété... Alors que la pop à l'américaine peut peut compter Tony Bennet dans son giron... Allez ne pas comprendre... On est en France, patrie du wock'n'woll, où on aime en vrac Lara Fabian, Céline Dion, Johnny, JJ Goldman, Carla Bruni, Didier Barbelivien et, last but not least, Peter et Sloane...

    public enemies.jpgMichael Mann, Public Enemies... La critique adore. Les réactions recueillies ça et là sont mitigées. Que les choses soient claires, j'ai adoré. D'abord, Michael Mann serait capable de mettre en scène les Pages Jaunes avec talent et imagination! Dans le cas présent, il est clair que le féru de pop culture américaine y trouvera son compte. John Dillinger, la crise de 29. La montée en puissance du FBI, et d'Edgar J Hoover - que l'on découvre fragilisé, soupçonnée d'incompétence en début de film et dont on sait, et c'est là la force du film, le destin et l'emprise qu'il va avoir sur plus de 40 années d'histoire américaine. Le film peut être lu à l'aune du Patriot Act et de la guerre au terrorisme post-11 septembre... Tous les moyens sont bons pour lutter, que ce soit contre le crime ou l'Axe du Mal... Montée en puissance de la Mafia, que Mann décrit en quelques scènes lourdes de sens... Dillinger, c'est le lonesome cowboy. Le Jesse James des années 30. Un pur individualiste tellement américain. C'est le maverick qui sera écrasé par le système. Coincé entre les intérêts divergents de la Mafia et de l'Etat Fédéral. Un beautiful loser.

    JiBi... Il y a un an, un pote nous quittait volontairement. On a bu à sa santé jeudi dernier.

    Enjoy!

     

    * PPDC pour les embrumés du matin et les non-matheux, c'est le Plus Petit Dénominateur Commun. Autre PPDC, côté événementiel, le Tour de France...

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 1 commentaire
  • Bloc-note express N°62

    Martine range son parti. Y'a du boulot. Jean-Luc trouve des accents martiaux pour lancer son nouveau parti de gôche. Olivier peaufine son NPA, avec un sens du marketing qui laisse pantois... Il y a sûrement des sociaux-traitres dans les milieux de la com' française!!!

    Panem et circenses... Dans le concert des lamentations de nos experts économiques, à longueur d'émissions économico-boursières sur tous les écrans disponibles, difficile de trouver une lueur d'espoir. A moins de relire "Du Bon Usage de la Guerre Civile en France" de Jacques Marseille et préparer, à la lumière de l'Histoire, le jour du grand soir de la lutte finale, la période n'est pas à l'extase... le concept de ortf.jpg"groupuscule d'ultra-gôche" a été réactivé... Mesrine, Coluche et Baader au cinéma... La "Voix de la France" est en phase de réactivation... Arrêt sur image et flashback, coco. Il ne manque que les causeries de Giscard dans le poste. Mais avec le retour susmentionné de l'ORTF, on peut s'attendre à tout... Il y a de quoi s'inquiéter... Ca c'est pour nutella.jpgle contexte général... Et le jeu vidéo dans tout ça... Dieu merci, on ne s'extasie plus devant Pong... Mais malgré la Crise, les indicateurs du secteur restent au vert. Il y a quelques jours, je rencontrais un responsable d'une grande multinationale du soda... Le soda de marque va bien. Malgré la Crise, le consommateur ne rogne pas sur certains basiques... Boire des sodas en mangeant des tartines enduites de pâte à tartiner chocolat-noisettes. Jouer à conduire comme un ouf' dans des paysages urbains, à dégommer des aliens à la tronçonneuse ou au bazooka. Panem et circenses. Les anciens avaient raison! Ils ont toujours raison. A une nuance près. Malgré les cris d'orfraie des tenants du politiquement correct, il est définitivement plus P.C. de tirer à vue sur des ennemis virtuels sur sa Playstation que jeter des Chrétiens aux lions... Nous avons progressé par rapport aux augustes romains!!!

    trout mask replica.jpgTrout Mask Replica... Un album de Captain Beefheart, qui ressort régulièrement dans les classements des "meilleurs albums de tous les temps" publiés par la presse spécialisée... J'ai enfin tenté d'écouter la chose... Il doit falloir prendre des substance qu'on trouvait dans les années 70 pour apprécier... Et pour l'enregistrer, le captain et sa bande d'allumés ont dû carburer à des trucs qu'on ne trouve plus aujourd'hui... A-titre-personnel-et-cela-n'engage-que-moi, je trouve cette chose inaudible et insupportable. A bon entendeur. Un mythe de moins. Et hop.

    Valérie Lemercier au Palace. En aparte, le Palace, c'est pas palace! Même pas le hall d'entrée de la MAAF... Pour lemercier.gifun théâtre rénové, réouvert en début de mois après des années de batailles juridiques et travaux, c'est quoi le Palace? Les mânes des 80s ont été kärcherisées... C'est propret, on y est TERRIBLEMENT mal installé - à croire que l'espace entre les rangées de fauteuils ont été calculées à l'aune des fémurs présidentiels... Et on gèle!!! Absence d'isolation de la toiture? Budget Rubson rogné pour cause de crise du crédit? Climatisation confiée à un indigène de l'hémisphère sud encore réglé sur le fuseau horaire de son bled d'origine? Bref, laine polaire et écharpes recommandées!!! Et Valérie L. ? Drôle, obscène, parfois méchante... Crédible en gamine de 10 ans autant qu'en fille adoptive de Jacques et Bernadette C., en attachée de presse enceinte, en éco-terroriste ronchon, en mère de famille à particule ou en tenancier rubicond de boîte échangiste! Un bémol, pour icelles et iceusses qui ont de la mémoire... Le spectacle 2008 reprend des personnages, des situations déjà exploités dans son premier spectacle circa 1994 ou 95... Non filmé ledit spectacle... Petite futée! Allez Valérie, je te pardonne. J'ai passé une bonne soirée. Mais s'il te plait, pense au chauffage!!!

    Enjoy!

     

     

    Lien permanent 8 commentaires