Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lilian thuram

  • Laurent Mignon est Fort

    "Entre ici, Laurent, en ton funeste cortège". Transfert des cendres de Laurent Fignon au siège de l'Equipe. La foule est en larmes. 50 ans, le con. Ca colle des sueurs froides aux vieux quadragénaires, qui entendent le tic-tac de leur horloge biologique...

    C'est comme mon vieil ami et business partner, Mike. Il avait des lunettes, comme Fignon. Vu en septembre 2009. Pas en forme. Et ventilé façon puzzle en décembre de la meme année. Meme causes, memes effets.

    Qu'est-ce qu'il nous reste comme sportifs à lunettes, que la gent journalistique qualifiera d'intellectuels. Parce que le port de lorgnons est accompagné 1/ de la lecture de livres autres que Picsou Mag, Lui et France Futbol, 2/ de la restitution de connaissance avec des phrases construites. Des gars capables de dire autre chose que "Chuis content que j'ai gagné! Cé kool, coach!"

    N'y voyez aucun mépris, aucun snobisme. Juste un constat, au gré d'images collectées de plateaux télé en plateaux télé, quand on attend des infos géopolitiques au petit matin, et que le poste ne donne que les résultats de la Ligue 1. Dont je me moque, autant qu'un Taliban de sa première lapidation.

    Sportifs à lunette... Il reste Lilian Thuram. Fait gaffe Lilian. Pense à Fignon. Cela étant, avec ton patronyme, je pourrai faire une chroniquette avec un jeu de mot titre au moins aussi pourri que celui de ce jour.

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire