Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eric elmosnino

  • Peut-on dire du bien de la Famille Belier?

    la famille bélier, damiens, viard, elmosninoJ'ai essayé, je le jure! Oui, je le jure sur la tête de Michel Sardou. Je suis allé voir le film que Télérama avait... OK, je sais, vous me voyez venir... Télérama + ma tronche de parisien, ça sent le snobisme bobo à plein nez. Je vous l'accorde... Oublions Télérama. J'ai joué la carte Intouchables. La carte Nakache-Toledano, plus la carte je-suis-en-vacances-je-n'ai-pas-envie-de-me-prendre-la-tête, esprit ouvert, détendu, avec la vraie envie de me faire plaisir. Et puis j'aime bien Sardou. Et Metallica. Et Baxter Dury. Sardou, je sais, c'est inavouable, comme Mike Brant. Mais ça se brame, en voiture, sous la douche. On connait par coeur. Le plus dur est de se l'avouer et de l'avouer. J'aime (et je préfère) Ferrat. Mais ça me regarde. Sardou, c'est comme une sucrerie, comme une tartine de Nutella. Bref, je suis conscient qu'en faisant cet aveu... Cela dit, j'en connais, des princes du bon goût musical, qui sont fans de Goldman... Yark, yark. Non, je ne balancerai pas de nom... Donc Sardou.

    Damiens, Viard, Elmosnino... un sans faute côté casting sur le papier. Sérieusement. Même si au final c'est Elmosnino qui s'en sort le mieux. Mais son personnage de prof de musique frustré d'être confiné en zone rurale et obsédé par la variété française et Michel Sardou mériterait presque un film entier, un film comique. Viard et Damiens en couple de sourds mériteraient eux aussi un film entier. Le genre de film qui permet de décrocher un César catégorie meilleure interprétation d'un handicap (le type de performance dont raffolent Dustin Hoffman ou Daniel Day-Lewis)... Et l'histoire de la gamine qui vit à la campagne mais qui a une voix d'or mériterait à elle seule un film entier. En fait la famille bélier, c'est comme les poupées russes. Il y a plusieurs histoires dans dans l'histoire. Plusieurs films dans le film. Et un scénariste qui ne s'est pas foulé pour raccorder ces histoires les unes aux autres. Du coup, l'ennui gagne, il ne se passe pas grand chose. Bien sûr on rit. Bien sûr il y a de l'émotion au détour de quelques séquences plutôt bien pensées, mais qui tombent un peu comme un cheveu sur la soupe... Séquences un peu putassières sur le mode, vous voulez de l'émotion, en voici une truelle. 

    La Famille bélier, c'est du cinéma populaire qui se fout un peu du peuple. Du cinéma paresseux qui ne fonctionne que par accumulation de situations sans souci de style ni de vraisemblance, qui aurait pu être bien foutu, ambitieux. Qui est juste malin et presque cynique. Evidemment, à l'aune du succès de Qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu ou de Rien à déclarer... on se dit qu'au moins on a vu un film populaire sans Christian Clavier ni Dany Boon. Ca rassure. Ca console. Et on se dit que c'est déjà ça de gagné...

    Lien permanent Catégories : Ciné 1 commentaire
  • Bloc-note express N°117

    Gainsbourg... Critiques presque unanimes, promo d'enfer. Les ingrédients qui rendent méfiant. Trop de consensus tue le produit. gainsbourg_sfar.jpgEt pourtant, la surprise est agréable. Certes, Johann Sfar est l'auteur du sublime Chat du Rabbin. Le genre de BD qui par son intelligence vous réconcilie avec le genre. En l'occurrence, je ne suis pas objectif. Je suis fan de Sfar. Mais s'attaquer à Gainsbourg, un monument, avec le risque tomber dans la caricature de la caricature... Casse-gueule. Sfar s'en sort avec les honneurs. Eric Elmosnino EST Gainsbourg. Troublante ressemblance. Attitudes interprétées au millimètre. Laetitia Casta est Bardot, avec sa diction enfantine si particulière. Anna Mouglalis incarne une Greco troublante. Cette ironie, cette voix dans les graves. Autant La Môme était un biopic classique sans point de vue. Autant Gainsbourg, sans être un film à thèses, ouvre des horizons, explore des pistes, se ballade dans l'imaginaire gainsbourien. Avec talent.

    Logo_Rose.jpg

    Ce soir, présentation sur le personal branding, et l'identité numérique devant des étudiants. Demain, show sur les perspectives marketing des médias sociaux pour une marque de luxe. La semaine prochaine, intervention sur l'enjeu des médias sociaux pour l'entreprise devant un parterre de patrons. Premiers clients, premières missions. Notre petite entreprise fait son chemin (Ce n'est pas un Nous de majesté, est-il besoin de le préciser. Nous = mon associée et ma pomme) . Au fait, elle s'appelle ROSE (Return On Social Experiment). Plus d'infos bientôt.

    A part ça, interview à propos de la pub dans les jeux vidéo, et citation dans Le Progrès de Lyon.

    Samedi soir, j'ai fait le deejay... Pas simple d'être un ambianceur. De trouver la juste balance entre ce que vous aimez et ce que vont aimer les autres, ceux du dancefloor. Ce qui m'amuse à chaque fois est qu'il y a toujours le gus qui veut un morceau précis et qui se battra pour l'obtenir. Quitte à te répéter le titre à l'oreille inlassablement... Et ce titre là, c'est LE SEUL que tu n'as pas dans ta playlist... Gag...

    Télévision... Ce soir le grand show de propagande pré-élections régionales, pour remonter la pente et tenter de séduire le chaland. Hola le peuple! On sort JPPernaud, un panel de vrais gens, et not' Président, y va causer avec eux. La belle blague. "Moi, M'dame Michu, j'vous dit ke j'dis ske j'fais  et j'fais ske j'dis". En substance, un exercice convenu de fausse démocratie télévisuelle. On passe d'emblée.

    Télévision bis... Vu hier soir, le pestacle caritatif organisé par France 2. Pestacle, et non show. Vu le niveau des prestations. N'imaginez pas que j'ai passé ma soirée devant l'écran. Suffisamment héla, pour entendre Julia Migenes-Johnson massacrer Carmen, Maurane exécuter sans sommations Véronique Sanson en présence d'icelle, Patriiiiick Bruel duettiser sur James Taylor... Les Américains ont George Clooney pour le caritatif. Nous avons Daniela Lumbroso et Cyril Hanouna. Cool! A part ça, des célébrités et demi-célébrité ânonnent des messages d'espoir à l'attention des Haïtiens, qui ne sont pas devant leur poste, un peu occupés à déblayer et reconstruire.

    Enjoy!


     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires