28/12/2011

Assor, l'assurance de l'incompétence - lettre ouverte

assor, assurance, incompétenceCher Monsieur ou Madame Assor,

Je suis adepte du deux roues. Ou du moins je l'étais jusqu'en juin dernier lorsque je fus percuté par un véhicule qui me coupa la route. Je m'en sortis sans blessures graves. Ma passagère, elle aussi s'en est sortie sans trop de dommages. Le scooter, lui, est détruit... Enfin...

Mon scooter était assuré chez vous. 

Passons sur les circonstances de l'accident, il a été établi que je n'étais pas en tort, et que j'avais respecté les règles élémentaires de la prudence et du Code de la Route. Le rapport de police fait foi. Les témoins aussi.

Alors, comment se fait-il, Monsieur ou Madame Assor, que depuis plus de 6 mois, RIEN ne soit résolu, que le dossier ne soit pas classé, réglé, remboursements versés?

Parce que vous êtes des incompétents. Que vous n'avez pas le sens du client. Que votre seule compétence se limite à percevoir les règlements annuels des sociétaires et envoyer une relance une fois par an.

Vous êtes injoignables. Votre serveur vocal décourage toute tentative de contact téléphonique direct. On serait tentés de vous envoyer des e-mails. Encore faudrait-il que vous y répondiez...

Les déclarations d'accident vous parvinrent mi-juin. Votre expert se déplaça fin juillet, rendit son rapport en août. Je reçus des nouvelles en septembre, un petit courrier froid et incomplet m'indiquant que vous aviez trouvé une casse à Vitrolles qui daignait racheter l'épave pour quelque 300€.  Heureusement que je n'étais pas en tort! Qu'aurais-je dû faire? Pas d'autre réponse. Il a fallu que j'interroge mon courtier d'assurance habituel qui me transmit (enfin) le rapport d'expertise lequel mentionnait que mon véhicule était techniquement réparable, mais qu'économiquement parlant il ne l'était pas. Soit...

Que pensez-vous du fait qu'en plein mois d'août, l'assurance de la partie adverse en soit réduite à me téléphoner faute de pouvoir vos joindre?

Que pensez-vous du fait que votre casse, finisse par envoyer quelqu'un chercher l'épave, au mois d'octobre, dans le garage où elle est stockée depuis juin, et reparte sans ladite épave, ne voulant pas régler plus de 3 mois de frais de gardiennage?

Que pensez-vous du fait que relancés pour la n-ième fois par mon courtier, vous avez fini par me renvoyer un courrier dans lequel vous me demandiez toutes les pièces qui vous avaient déjà été fournies depuis 4 mois?

Résumons... Nous sommes le 28 décembre 2011. L'accident a eu lieu le 14 juin 2011. A ce jour, je n'ai reçu AUCUN remboursement.

Ma patience a des limites.

Je suis allé sur votre site, vous clamez "Assor, l'assurance de faire le bon choix"... Vous êtes soit inconscients, soit dotés d'une sacrée paire de testicules...

Vous affirmez aussi "Economisez sur le prix de votre assurance"... Il est clair que chez vous, on en a pour son argent... Ou pas. 

Autant dire qu'il y a manifestement foutage de gueule de votre part... 

NE VOULANT PAS LA MORT DU PÊCHEUR, MAIS BIEN DECIDE A NE VOUS TENDRE NI L'AUTRE JOUE, NI MON FESSIER, J'EXIGE LE REMBOURSEMENT QUI M'EST DÛ SOUS LES PLUS BREFS DELAIS!

Je vous prie de croire, bla, bla, bla...

Antoine Dubuquoy

13:00 Publié dans A suivre!, Actualité, Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : assor, assurance, incompétence, nullité | |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it!