Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

médias - Page 4

  • Je n'ai pas de blog parce que ça prend trop de temps...

    C'est un sujet qui revient régulièrement dans les conversations entre blogueurs et non-blogueurs...: "Mais comment fais-tu? Déjà que je n'ai pas de temps pour faire ce que je veux faire..."
    Alimenter un blog prend du temps certes, mais pas plus que perdre des heures à zapper sur les chaînes du cable à la recherche d'un programme qui retienne notre attention. L'idée du post vient n'importe quand... Une observation, une lecture, une conversation... Si la ligne éditoriale est à peu près cohérente, on pense blog... On acquiert le réflexe  avec l'habitude... L'écriture devient addiction. 
    Bloguer est un loisir, et un plaisir.
    La seule réelle addiction dangereuse est la consultation obsessionnelle des stats... Ah! Les stats de fréquentation... Et la déprime du "jour sans"... Quand la stat ne bouge pas, quand le V.U. se fait discret... Et le plaisir du tracking géographique... D'où viennent-ils? Et l'incroyable surprise de voir de découvrir des visites exotiques, Chine, Vénézuela, Polynésie... Et la question: mais comment sont-ils arrivés là?
     
    Avis aux non-blogueurs: laissez-vous tentez! 
     
     Enjoy! 
     
    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:

    Lien permanent
  • Rock'n'roll suicide...

    medium_Liberation_logo.jpgLes personnels de Libé appellent à la grève... La deuxième de l'année. Pour un titre dont on s'interroge chaque jour sur la survie, le jeu de la grève (et de la non-parution?) est un jeu dangereux...Le lecteur, même le plus fidèle, même le plus ancien, même celui dont le passage de l'adolescence à l'âge adulte a été accompagné par Libé, va se lasser de ne pas trouver son produit en kiosque, dans sa boîte aux lettres ou sur son paillasson. 
    La presse écrite est en crise, on le sait, on l'a lu partout. Le passage au numérique, les mutations profondes des modes de consommation de l'information, la mobilité, sont autant de facteurs qui fragilisent les titres de presse. Mais cette évolution de l'environnement est inéluctable. Dans cemedium_Pacadis.jpg grand "Marche ou Crève", il serait dommage que l'option 2 soit choisie.
    Autant s'adapter, même si prix à payer est élevé. 
    A moins d'avoir fait le choix du suicide, qui même rock'n'roll, dans la grande tradition Libé tendance Pacadis, laisserait comme un goût amer de jusqu'au-boutisme idéologique et de déni des réalités de l'économie de marché.
     
     





    Lien permanent
  • Agitation dans la presse gratuite...

    Il n'y a pas qu'en Italie que ça bouge dans la presse quotidienne. Au Danemark, la bataille est lancée avec toujours plus d'acteurs, pure players venus de l'univers du gratuit, éditeurs de presse payante décidés à développer leur part de voix...

    La lutte s'est déplacée sur le terrain de la distribution directe. On vous offrait des gratuits sur votre chemin, on vous les porte maintenant sur votre paillasson... 

    medium_danish_flag.jpg"Dans les rues et les transports publics, en voiture - et à présent sur leur propre palier, les Danois se voient offrir de tous côtés depuis quelques semaines des quotidiens gratuits, d'excellente qualité pour la plupart. Une étonnante guerre de l'information gratuite a éclaté sur ce marché scandinave, dont les journaux du reste du monde pourraient s'inspirer.

    Tout a commencé quand le groupe islandais Dagsbrun a annoncé en début d'année son intention de lancer un quotidien gratuit de qualité en automne et de le distribuer directement à 500 000 foyers. Cette initiative a immédiatement poussé les plus grands groupes de presse danois à lancer leur propre quotidien gratuit livré à domicile, pour battre le nouveau venu sur le marché. La sortie du nouveau titre islandais est prévue pour ce vendredi 6 octobre

    Det Berlingske Officin, qui publie le quotidien payant Berlingske Tidende ainsi qu'Urban, un journal distribué dans les transports, a lancé le quotidien gratuit Dato en août, la distribution étant effectuée aux principaux carrefours de Copenhague et au porte-à-porte dans les grandes villes.
     
    Dès le lendemain, JP/Politiken, l'éditeur de Ekstra Bladet, de Jyllands-Posten et de Politiken, lançait son propre journal gratuit, 24Timer, qui est livré quotidiennement aux habitants de Copenhague, d'Arhus et d'autres régions. 

    Au même moment, Metro International lançait une édition de l'après-midi de Metro Xpress, le premier journal gratuit à être apparu sur le marché danois.

    Et comme si tout cela ne suffisait pas, des entreprises de médias locales de l'ensemble du pays se sont mises de la partie, en publiant leur propre gratuit qu'ils livrent à domicile." 

    (Source: communiqué de presse World Association of Newspapers - 04/10/2006) 

     

    Technorati tags: 

    Lien permanent
  • Le thriller de l'automne...


    Who killed the newspaper
    Vidéo envoyée par dubuc
     
     
     

    Lien permanent
  • L'avenir des médias vu par le PS

    Je reviens sur une tribune d'Anne Hidalgo et Stéphane Pellet dans le numéro du 27 juin dernier des Inrockuptibles.medium_les_Inrocks_medias_ps.jpg Titre prometteur, "Il faut défendre les médias". J'aime bien les gens qui défendent les médias. L'état des lieux est sans appel: ça va mal. Ca va dans le sens de ce que je peux constater moi-même depuis des mois.

    En substance, annoncent Anne Hidalgo et Stéphane Pellet, l'information est devenue "à l'échelle planétaire, l'instrument cardinal du pouvoir économique et les entreprises du secteur des proies très convoitées". Rien à dire. C'est pour le moins pertinent! Rien à dire non plus sur la préservation de l'indépendance des médias, seule garante de l'exercice d'une démocratie réelle.

    Ca coince hélas quelques lignes plus loin... 


    Lire la suite

    Lien permanent