Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Ma Fashion Week 2011

    Voici en exclusivité quelques images de la Fashion Week 2011! J'ai décidé de faire ma blogueuse mode-fashionista. Je décrète donc que Galliano était totalement out of fashion, n'en déplaise à ses admirateurs! nbc, fashion week 2011

    Les couleurs de ce printemps hésitent entre le blanc, le jaune vif, parfois l'orange et le kaki. On note la persistance des motifs camouflage! Le vêtement se porte ample, pour permettre l'aisance du mouvement et une forme de fluidité de la silhouette, malgré des volumes imposants. Le masque est le MUST HAVE de la saison. Ainsi que la coiffe étanche. Les transparences, l'utilisation des matières plastiques, de caoutchouc, donne une légère atmosphère SM que n'auraient pas renié les  égéries du porno chic du début des années 2000. Le compteur Geiger se porte en sautoir ou dans un Birkin King Size. Le dosimètre strassé se clippe sur la bandoulière du sac, ou monté en bague sur le majeur.

    nbc, fashion week 2011nbc, fashion week 2011nbc, fashion week 2011

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enjoy!

     

    Lien permanent
  • Bloc-note express N°162

    japon,tsunami,écolos,compassion,bloc-note expressComme un lundi. Un bloc-note un peu désabusé cette semaine. J'ai, au cours des 15 dernières années eu la chance d'aller au Japon, plusieurs fois, une quinzaine. Des séjours toujours trop courts, à Tokyo, à Osaka. Je me suis aventuré parfois hors des métropoles. A Nikko, il y a déjà trop longtemps. J'aime ce pays, son histoire et sa culture. Malgré sa complexité. Et malgré le fait, que, ne parlant pas japonais, je n'ai pu en percer tous les secrets.

    Tremblement de terre, tsunami, accident nucléaire. Weekend d'enfer. On en a oublié Marine Le Pen. On en oublie les insurgés libyens.

    Mes amis japonais vont bien. Ils travaillent à Tokyo. Ils ont répondu rapidement à mes messages. Economie de mots. Jusque là ça va... On connait l'histoire du type qui tombe du building... Jusque là ça va.

    Et pendant ce temps-là, les verts de tous poils, les Mamère, Hulot, Duflot, Lepage, Joly, sortent du bois pour demander un débat national sur le nucléaire français. Pas un mot de compassion pour un peuple qui vient de subir une catastrophe sans précédent. Rien. Juste des glapissements presque obscènes, où se mélangent les accusations de complotisme, le bla-bla compassionnel sur l'avenir de leurs enfants et petits-enfants, et l'imprécation. Toujours tout ramener à notre village gaulois. L'écolo-bobo a une courte vue.  J'avais effleuré la tentation du vote écolo, on ne peut pas ne pas être sensible à l'avenir de la planète, certes. Mais les ayatollahs verts et les talibans bio commencent à me les briser menu... Dimanche soir sur i-Tele, Eric Besson m'est presque paru sympathique face aux coups de boutoirs hystériques de Corinne Lepage, c'est dire...

    A part ça, semaine passée riche... Très riche. Entre deux jours de formation sur la prise de parole en public et en anglais, avec ma pomme dans le rôle de l'élève, une soirée passée chez M6 pour l'avant-première de X Factor, une session de 5 heures de cours à l'IUT de Cergy (avec ma pomme comme intervenant professionnel, à propos de com digitale),  et plein d'autres choses encore...

    Semaine riche qui suivait une semaine encore plus riche de retour de vacances, ponctuée d'une visite au centre de Rennes de l'Etablissement Français du Sang. Avec l'ami Charles Liebert et quelques passionnés et professionnels des sciences.

    Ciné: Avant l'aube de Raphael Jacoulot, excellent thriller avec, entre autres Jean-Pierre Bacri.

    Musique: La compil New Wave-Post Punk réalisée par mon pote Gareth Murphy pour Naïve. Un régal, même pour ceux qui n'ont pas connu cette époque située entre 1978 et 1981.

     

    Enjoy!

     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend... The Flying Padovani's

    Henry Padovani... Rencontré en vrai mercredi dernier lors de l'avant-première de X-Factor organisée chez M6 par nos amis de No Site. Monsieur Henry, juré du nouveau télé-crochet de M6, doté d'une crédibilité rock'n'roll absolue. Premier guitariste de The Police, présent au célébrisime festival punk de Mont de Marsan, avec qui, le camarade Damien Douani et ma pomme avons eu 1/4 d'heure de discussion en face à face. Pour parler de rock, de passion, de zik. Henry qui nous parle de ses potes, ceux qu'il a connu à la fin des 70s à Londres, qu'il voit toujours aujourd'hui, Glen Matlock (Sex Pistols), Steve Allen (Original Mirrors), Topper Headon (The Clash). Topper va bien, il veut remonter sur scène. 'Tain, Topper, LE seul et unique batteur de Clash. Monsieur henry, donc, ancien VP de IRS Records, qui a lancé REM, s'est occupé du destin des Cramps, des Fleshtones, des GoGo's... Qui a managé Zucchero, plus tard. Moins ma tasse de thé. Mais, bon.

    Replongeons nous dans les archives et revoyons Henry Padovani sur scène avec son combo, The Flying Padovani's, dans une interprétation virtuose de Swan Lake. Vous savez, le truc sur lequel danse Nathalie Portman dans Black Swan... Tchaikowski, façon Shadows + Link Wray. A la même époque, par ailleurs, John Lydon avait fait sa version sur le second album de PIL, Metal Box.

    Enjoy!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • J'ai regardé Champs Elysées

    michel drucker, champs elysées, alzheimerOMG! Non, non, rien n'a changé comme le chantaient les Poppies il y a au moins 40 ans. Chez Drucker, rien n'a changé non plus. Même sourire niaiseux, même gentillesse dégoulinante, même regard enamouré qu'il soit en face de Foly Liane, Jackson Jermaine, Pagny Florent, Mitchell Eddy, Mamma Mia la troupe du Musical, etc. L'est incroyable, formidable, inoxydable, inoubliable, bon public en diable le Michel. Il nivelle tout par le bas.

    Tout est bon, même les imitation niveau fin de banquet de Liane Foly. Parce que Madmoiselle Foly, venue avec ses parents, au premier rang du public (tu me fais un gros plan sur les ancêtres, Serge - à la régie. Je dis Serge, comme Ardisson disait "Magnéto, Serge!", c'est un terme générique). Mlle Foly, donc, après s'être faite oublier dans la chanson, se refait une santé dans l'imitation. OMG! Ca rappelle les fins de repas dominical, quand le cousin, ou l'oncle, LE comique de la famille, un peu chargé après apéro, Morgon, champagne et poire, commence à imiter Chirac, ou, pour les plus anciens qui ont conu les années 80, Georges Marchais. "C'est un scandaaaale! Taisez vous Elkabach!"

    Vous voyez le genre? Donc, Liane Foly imitatrice, modifie la classification naturelle des imitateurs. Canteloup devient le pendant de Dean Martin, et Thierry Le Luron est au niveau de Sinatra. Et Miss Foly devrait commencer les animation en tête de gondole au Leclerc de Saint Lubin des Joncherets, ça peut plaire. 

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Marine et Katerine

    Saluons la vista de Philippe Katerine, déjà obsédé par le phénomène dès 2005. Remettons un peu de dérision dans le débat médiatique.

    Saluons aussi la superbe pirouette tactique du Parisien qui a réussi à occulter le lancement dimanche 6 mars de la nouvelle formule du JDD avec la publication d'un sondage désormais fameux, aux allures de tsunami...

    Enjoy!

    Lien permanent